A la centrale de Nogent-sur-Seine: «Couper la production, l’idée s’installe dans les têtes»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Nogent-sur-Seine (Aube).– Dans le petit matin glacé, le panache de vapeur qui s’échappe des deux tours de refroidissement est visible à quinze kilomètres à la ronde. Au pied des tours, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, à 50 km à l’ouest de Troyes, espèrent rendre tout aussi visible leur combat contre le projet de réforme des retraites du gouvernement.