Comment Valérie Pécresse s'est mis à dos les universités

Par
Quelle part de responsabilité porte la ministre Valérie Pécresse dans l'intensité de la crise qui secoue l'université depuis bientôt trois mois? Manque d'écoute des membres de son cabinet, lenteur de réaction, erreurs dans la rédaction du décret sur le statut des enseignants-chercheurs... Au lendemain d'une nouvelle journée de manifestations qui ont réuni près de 40.000 personnes, la défiance entre le ministère et les universitaires atteint chez certains son paroxysme. Enquête sur Valérie Pécresse, cette ministre que l'on disait talentueuse et qui s'est aujourd'hui enfermée dans une impasse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Je suis quelqu'un de souple dans mes charentaises», plaisante Valérie Pécresse sur France Culture en février 2009, en contrepoint du fameux «droit dans mes bottes» d'Alain Juppé en pleine crise de la réforme des retraites en 1995.