mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart sam. 1 oct. 2016 1/10/2016 Dernière édition

L'accord sur l'emploi fracture la gauche

6 mars 2013 | Par Lénaïg Bredoux et stéphane alliès

Le texte renvoie la majorité à un vieux débat : celui de la loi et du contrat. François Hollande, en social-démocrate revendiqué, interdit à sa majorité d’amender le projet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande en a fait un symbole. Mercredi, le projet de loi transcrivant l’accord sur l’emploi, conclu entre trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC) et le patronat le 11 janvier, est présenté en conseil des ministres. « Il sera soumis au Parlement aussitôt après », probablement en avril, a prévenu le président de la République. Mais pas question, pour la majorité, de l’amender. L’exécutif en veut une transcription « fidèle ». « Il peut y avoir des précisions sur certains points, mais à condition de rester conforme à l’esprit de l’accord », martèle-t-on à l’Élysée.