Le scrutin italien oblige Macron et Merkel, dit la Commission

Par
Emmanuel Macron et Angela Merkel ont une "grande responsabilité" pour relancer l'Europe, une nouvelle fois mise à l'épreuve par la montée des partis populistes et d'extrême droite en Italie, a déclaré le premier vice-président de la Commission européenne, qui doit rencontrer le président français ce mardi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron et Angela Merkel ont une "grande responsabilité" pour relancer l'Europe, une nouvelle fois mise à l'épreuve par la montée des partis populistes et d'extrême droite en Italie, a déclaré le premier vice-président de la Commission européenne, qui doit rencontrer le président français ce mardi.