Dans la nuit de mardi à mercredi, manifestation sauvage à Paris devant un commissariat du Ve

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La circulation a été partiellement bloquée dans la nuit du mardi 5 avril au mercredi 6, par une centaine d'étudiants en colère contre la garde à vue qui frappait des camarades, interpellés dans la journée lors des manifestations lycéenne et de la jeunesse. La manifestation a été dispersée dans la nuit à grand renfort de lacrymogènes et de coups de matraque, avant que le calme ne revienne.