Question aux futurs eurodéputés: quelle langue parlez-vous?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ah ! Bruxelles et Strasbourg, le parlement, son brouhaha linguistique... et sa cohorte d'interprètes. Et les candidats aux élections européennes, combien de langues parlent-ils? Souvent peu, et la question en gêne plus d'un. «Ouh, c'est une question précise», soupire d'emblée Christophe Béchu, tête de liste UMP dans le Sud-Ouest, qui parle allemand et anglais. «La langue parlée était censée être dans le critère de choix des candidats, mais à vrai dire on ne me l'a jamais demandé!», explique Aurélie Filippetti, troisième sur la liste Est du PS. «Vous êtes bien les premiers !»