Les services européens antiterroristes sont débordés par les retours de Syrie

Par

Plus de 2 000 Européens, dont 630 résidents français, seraient passés par la Syrie depuis 2011. Confrontés à un phénomène aussi massif et inédit, les États européens cherchent la bonne réponse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au 30 mai 2014, ils étaient 320 Français à combattre en Syrie, 140 en transit vers ce pays et autant à l’avoir quitté pour retourner en France ou vers un autre pays, selon les services de renseignement français. Trente y ont trouvé la mort. Au total, au moins 630 résidents français seraient donc passés par la Syrie depuis trois ans, alors que sur les précédentes terres de djihad, comme le conflit afghan dans les années 1980, seuls une quarantaine partaient de France, toujours selon les services de renseignement.