Tapie: le tribunal de commerce fait encore obstacle à la justice

Par

Alors que la Cour de cassation a condamné définitivement Bernard Tapie à restituer les 404 millions d'euros de l'arbitrage frauduleux, le tribunal de commerce de Paris a validé un plan de sauvegarde fantaisiste, rendant ses biens insaisissables. Le parquet va faire appel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Décidément, l’histoire bégaie et tourne perpétuellement à l’avantage de Bernard Tapie. Alors que la Cour de cassation a en effet rejeté le 18 mai les ultimes recours de l’ex-homme d’affaires dans le volet civil du dossier Adidas-Crédit lyonnais, le condamnant à restituer les 404 millions d’euros indûment perçus à l’issue du célèbre arbitrage frauduleux, le tribunal de commerce de Paris fait une nouvelle fois entrave à la justice. Dans un jugement qui a été rendu public ce mardi 6 juin, le tribunal a en effet décidé d’interdire l’exécution de cette décision de justice. Ce qui conduit à une situation inouïe : Bernard Tapie – qui sera ce mercredi soir l’invité de notre prochaine émission « En direct de Mediapart » – a définitivement perdu la partie mais il peut… garder le magot issu de l’arbitrage frauduleux.