Engagement politique, diversité à l’écran: Mediapart Live fait son cinéma

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Les politiques se plaignent de de leur image dégradée dans l'opinion publique...

Ce n'est pas en pénalisant les personnes qui viennent en aide à ces courageux-malheureux que sont les migrants, qu'ils parviendont à la rendre positive...

Bien plus, les petites phrases du style de celles de Valls ou  du gâteux Collomb, sans parler des crétineries du bellâtre Macron (« Le kwassa-kwassa pêche peu il ramène des comoriens ») confirment cette opinion dans le réel!

Tout acte artistique est politique... Et bien plus lorsque l'artiste affirme son apolitisme!

L'acteur politique ne se "paye" jamais de "mots" s'il est sincère... Il accroche des mots à la réalité, aux luttes, aux souffrances réelles des gens!

 

Bel ouvrage que ce film au titre magnifique "Nul homme n’est une île"... L'espoir, les hommes qui se parlent peu à peu parce qu'ils sont dans la même galère et qu'ils trouvent des vraies solutions!

A propos à quand un journaliste noir à Mediapart ?
  • Nouveau
  • 06/06/2018 21:09
  • Par

 

Ok, on soutient tout ça ...

Mais à part le progrès "sociétal" au sens large  (ce qui est très bien),  il n'y aura  aucune mutation profondément "politique" et "idéologique" dans "l'industrie" du cinéma. 

(Et sûrement pas à Cannes, plateforme articulée aux Majors, etc). 

Aucune réelle   "conscience de classe"   (pour la "fiction",  sauf cas rares, toujours les mêmes cités). 

embarassed

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale