Cible de perquisitions, Collomb dénonce une manoeuvre politique

Par
Le maire de Lyon, Gérard Collomb, voit dans la double perquisition qui l'a visé mercredi, dans une affaire d’emploi fictif supposé concernant son ancienne compagne, une manoeuvre politicienne déclenchée à neuf mois des élections municipales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LYON (Reuters) - Le maire de Lyon, Gérard Collomb, voit dans la double perquisition qui l'a visé mercredi, dans une affaire d’emploi fictif supposé concernant son ancienne compagne, une manoeuvre politicienne déclenchée à neuf mois des élections municipales.