Tunisiens de Lampedusa: Delanoë dénonce le «cynisme» de l’Etat

Par
Le maire de Paris «assume» avoir fait fermer mercredi le gymnase de la Fontaine-au-Roi, où environ 150 Tunisiens étaient hébergés. Il veut faire voter la semaine prochaine par le Conseil de Paris une aide «exceptionnelle» de 700 euros pour aider leur retour au pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mardi soir, une centaine de Tunisiens de Lampedusa hébergés depuis le 7 mai dans un gymnase du XIe arrondissement de Paris ont trouvé porte close. Selon Le Parisien, la rue de la Fontaine-au-Roi où était situé le gymnase était barrée, et des CRS en gardaient l'entrée. Les migrants tunisiens se retrouvent donc à la rue. Une soixantaine ont accepté des places d'hébergement, mais les chambres d'hôtels de France Terre d'Asile et les places d'hébergement d'urgence de l'association Aurore sont déjà remplies, et seuls 40 avaient trouvé une solution ce mercredi soir, d'après un responsable municipal.