Le fan club de Sarkozy s'en prend aux ténors de l'UMP

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Ferté-Imbault, de notre envoyée spéciale. « Tous ceux qui ne sont pas loyaux à Nicolas Sarkozy, on ne les aime pas. » Cachée derrière ses lunettes de soleil, Chahrazad, militante UMP de 58 ans, résume en une phrase les conversations qu’elle partage régulièrement avec ses « copains sarkozystes » de Neuilly et de Rueil-Malmaison. Encartée depuis trois ans, elle n’a « jamais vibré pour quelqu’un d’autre » que l’ancien président de la République. Et c’est pour « vibrer de nouveau » qu’elle a fait, samedi 5 juillet, le trajet jusque dans le Loir-et-Cher, où se tenait la deuxième édition de la fête de la Violette organisée par la Droite forte, mouvement droitier de l'UMP.