Mort de Rémi Fraisse: il y avait une équipe fantôme

Par

Une équipe fantôme de gendarmes a agi la nuit du 25 au 26 octobre 2014, durant laquelle le jeune écologiste Rémi Fraisse fut tué à Sivens (Tarn).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Retour sur la nuit du 25 au 26 octobre 2014, durant laquelle le jeune écologiste Rémi Fraisse fut tué à Sivens (Tarn), par la grenade qu’avait lancée un gendarme mobile. À la lumière du dossier d’instruction et de nombreux témoignages, Reporterre trace les contours d’une équipe fantôme de forces de l’ordre qui a agi cette nuit-là. Et qui n’avait pas pour seul but de défendre la zone où devait être construit le barrage.