Les "Sages" donnent en partie raison à ceux qui aident les migrants

Par
Le Conseil Constitutionnel a donné vendredi raison à ceux qui viennent en aide aux immigrés illégaux en donnant au terme "fraternité" une valeur constitutionnelle et en demandant au Parlement d'en tirer les conséquences dans la législation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le Conseil Constitutionnel a donné vendredi raison à ceux qui viennent en aide aux immigrés illégaux en donnant au terme "fraternité" une valeur constitutionnelle et en demandant au Parlement d'en tirer les conséquences dans la législation.