Certaines notes du bac ont été inventées par les jurys

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Un gouvernement de voyous sans foi(e) ni lois...

Le chefs de centre ne sont pas membres du jury et ne sont en aucun cas habilités à attribuer des notes, au pifomètre. Pas plus d'ailleurs que les membres du jury qui peuvent, éventuellement, "ajuster" une note en fonction d’éventuels "rachats", mais en aucun cas "inventer" des notes.

Il faut que toues les parties prenantes, à l'exception de Blanquer et de sa clique REM, portent contre ces aberrations attentatoires à l'égalité républicaine tous les recours possibles. Nous ne sommes pas loin de la forfaiture.

Màon épouse, autrefois, aux épreuves physiques d'un concours, a vu sa performance abaissée, un membre du jury ayant dit "Pas une femme n peut faire aussi fort!".

Essauez d'incenter une ânerei "pas possible"....et vous en trouverez un exemplaire dans la réalité

Exactement. On peut considérer que cette session, et peut être les suivantes, sont de pure formalité.

C'est une dévaluation incontestable du diplôme.

Cela fait un certain que nous savons que ce gouvernement est un nid de crapules.

 

 

Modifier les notes à la hausse, les jurys d'examen le font depuis longtemps à chaque session. Mais inventer des notes c'est autre chose. surprised

Réviser les notes se faisait lorsqu'elles leur niveau général très bas après correction démontrait que le sujet choisi ou le correctif proposé étaient d'un niveau trop élevé pour ce type d'examen. C'était bien à cela notamment que je jury servait.

Ayant participé à de nombreux jury de Bac, je confirme que l'on a toujours trafiqué, modifié,  les notes, le Jury étant souverain, la note de la copie n'est qu'une proposition, seul compte la note  finale  décidé par le jury, présidé par un professeur d'université,  il n'est même pas nécessaire d'avoir l'accord de l'enseignant ayant corrigé la copie!

Ben c'est fait: blanquer a remplacé par l'"ia" ("idiot assisté") le corps enseignant.

...ils ont eu leurs diplômes de cette façon... 

Celui quiu s'endort en se disant:"Je vis imaginer une nouvelle si énorme, i pârfitement imbécile que personne d'autfe ne pourrait in venter aussi gros..." sera révedillé par le bruit ue fit ce gouertnement en p^roclamant bien haut pire encore.

On a comme un avant-goût de fin du monde....

J'ai été enseignant pendant âs loin d'un demi-siècle. Une telle dégradation d'un service public en si peu de temps...

Vous commencez à vous rendre compte dee qu'est ce gouvernement de philippe?   et bien vous n'avez encore rien vu . Et encore merci aux socialistes de leur choix  "plein droite " aux présidentielles, on en a pour 20 ans de dégringolade de la france au profit des ploutocrates et des protofascistes.

 

  • Nouveau
  • 06/07/2019 17:36
  • Par

Déjà  les candidats qui sont passés en tant que "candidat libre" ne doivent pas avoir pour la plus part de note de contrôle continue .

Cela me donne l'impression que le but est simplement de discréditer cet examen pour pouvoir le supprimer.
  • Nouveau
  • 06/07/2019 19:29
  • Par
Rassuré de voir qu'ici au moins la pensée ne se résume pas à 'ces cons de profs qui prennent nos enfants en otage'
  • Nouveau
  • 06/07/2019 22:54
  • Par

Il fut un temps je m'étonnais, comment que de vrais de vrais cancres avaient pu réussir leurs examens... est ce parce qu'ils étaient des enfants de notables...

Si mes souvenirs ne me jouent pas un tour... Y en avait même un qui était absent (malade)...le jour de l'examen

Un autre cas, lors d'un CAP, si je ne me trompe, ils ne recevaient  que le nombre exact de lopins, de mètres de câble, etc. ...certains mais pas tous qui avaient loupés des pieces en ont reçus d'autre et bizarrement les fils de non notable...niet.

Alors le machin de l'évaluation sur l'année ...oui...mais... si cela peut aider un accident de parcours ou une panique le jour de l'examen

Bref...pas pour que les enfants de notables n'aient même plus besoin d'aller à l'école

Au fait le castagneur, ses " diplômes " les a t'il trouvé dans les paquets Bonux ou les Kinders surprises

A quoi bon s' exister sur un examen qui ne sert plus à rien ou pas grand chose!! Il y aura 95% de reçus au bac,   sur   ces 5% qui ne l'auront pas , seuls peut être 1% l'aurait eu s'il n'y avait pas eu ces problèmes, donc au final les dysfonctionnements concernent 0.05%des candidats!!

Vu que ces 5% de candidats n'ont pratiquement aucune chance de réussir leur première année de fac, peut être 1/10000 il s'agit d'un phénomène négligeable qui ne nécessite aucune excitation.

Le vrai problème c'est effectivement le niveau très bas de la grosse masse des candidats , résultant de notre système éducatif, à part une petite élite des grands lycées alimentant les classes préparatoires, ayant pour la plus part une mention très bien au bac, l'ensemble des candidats ne peut envisager un accès  serein à l'université...plus de 80% n'iront pas en licence en trois ans! Et le niveau de la licence constitue en fait celui du bac d' une autre époque!

Donc tout ce BUzz autour du bac n'a aucun sens!!

 

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale