Gilets jaunes, gilets noirs et employés s’unissent à Geodis

Par

Les employés de Geodis à Gennevilliers, filiale privatisée de la SNCF, ont été rejoints dans leur mouvement social par des gilets jaunes, mais aussi par des migrants et des salariés de tous horizons qui s'offusquent des conditions de travail et du racisme ambiant dans les entrepôts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une lutte exemplaire. C’est une lutte pour la dignité. » La voix éraillée, Mouloud Sahraoui s’époumone. « Il y a ici des hommes qu’on a tout fait pour réduire en esclavage », poursuit, ému, le délégué syndical de Geodis, désignant l’entrepôt derrière lui.