La Croix-Rouge à la peine face aux violences sexuelles

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« À la Croix-Rouge, nous avons à cœur de préserver nos salariés du harcèlement sexuel. Il s’agit d’un véritable enjeu pour l’employeur que nous sommes. » L’engagement est exprimé par Jean-Sébastien Schwertz, directeur national des opérations de l’institution, rassemblant plus de 59 857 bénévoles et 17 217 salariés. Selon les informations de Mediapart, dans au moins un cas récent, l’association a pourtant multiplié les dysfonctionnements.