Cnrs : qui veut la peau des sciences humaines?

Par
Le limogeage de la directrice du département de sciences humaines et sociales du Cnrs annonce-t-il un gros temps de disette budgétaire pour l'organisme public? Alors que la réforme Pécresse du Cnrs entre dans sa phase opérationnelle, la communauté scientifique s'inquiète.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bureaux vidés, cartons remplis et empaquetés : il n'y a plus de direction du département des sciences humaines et sociales (dites «SHS») au Cnrs. Huit des neuf directeurs scientifiques adjoints ont démissionné en début de semaine pour protester contre la mise à l'écart de leur directrice, Marie-Françoise Courel. Alors qu'elle ne devait quitter ses fonctions qu'en janvier 2009, la géographe a appris lundi 1er septembre qu'elle devait partir «le plus rapidement possible» à la demande de la présidente du Cnrs, Catherine Bréchignac.