Le parquet vole au secours des grands crus de Saint-Emilion

Par

Deux gros viticulteurs du Bordelais viennent d’être renvoyés en correctionnelle pour « prise illégale d’intérêts ». Une juge d'instruction les soupçonne d’avoir fait modifier le classement des grands crus de Saint-Émilion à leur profit, mais le parquet de Bordeaux a aussitôt fait appel de son ordonnance de renvoi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Volontiers sévère avec les petits délinquants, le parquet à la française a parfois des pudeurs touchantes quand des personnalités en vue et de gros intérêts sont mis en cause. Selon des informations obtenues par Mediapart, le parquet de Bordeaux vient ainsi de prendre la défense de deux acteurs majeurs du monde viticole implantés à Saint-Émilion (Gironde), alors qu'ils avaient été renvoyés en correctionnelle quelques jours plus tôt par la juge d'instruction Clémentine Chovin.