Jean Lassalle ou les vieilles ficelles de la «politique autrement»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il a trouvé une nouvelle foucade digne d’un personnage de sa trempe. Après avoir chanté en béarnais au milieu de l'hémicycle en 2003, mené une grève de la faim de 39 jours en 2006 et parcouru 5 000 km à pied en 2013, l’insaisissable député centriste Jean Lassalle (aujourd'hui en retrait du MoDem de François Bayrou) se jette dans un nouveau combat : se présenter à l’élection présidentielle. Ce jeudi, à Lyon, celui qui se voit à 61 ans en « résistant » et héritier de Gandhi lance son propre mouvement en vue de faire « émerger ce courant marin du ras-le-bol des politiques », dixit son chargé de com’. Il publiera ensuite son livre – Un berger à l’Élysée, aux éditions La Différence – histoire de mettre en scène cette rencontre entre l’homme et le peuple qu’est censée représenter la mère des élections.