Des affaires immobilières menacent le président du Grand Paris

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je suis en jury !!!, s’époumone Patrick Ollier, le président de la métropole du Grand Paris et maire de Rueil-Malmaison au téléphone. Il y a 6 milliards et demi d’euros en jeu ! » « Posez la maquette par ici », lance-t-il à quelqu’un à ses côtés. L’automne ne laisse pas une minute à l’ancien ministre sarkozyste, conjoint de Michèle Alliot-Marie. Il vient d’accompagner à Lima la délégation « Paris 2024 » pour y défendre les JO parisiens et il préside, depuis le 18 septembre, l'appel à projets “Inventons la Métropole du Grand Paris” afin de sélectionner 56 lauréats parmi 420 candidats – il y en a pour 2,6 millions de m² de bureaux, logements, espaces de loisirs et d’équipements publics, estimés à 6,4 milliards d’euros. « J’ai la métropole et la mairie, il faut une forme olympique pour y arriver », soupire l’élu.