«Le Figaro» fait la chasse aux chroniqueurs anti-Macron

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Figaro vit des jours passablement tourmentés depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Le quotidien est lié par d’innombrables attaches à la droite et tout particulièrement à l'UMP, devenue LR, dont son propriétaire, Serge Dassault, a longtemps été l’un des élus au Sénat. Il a été proche de très longues années de Nicolas Sarkozy, du temps où celui-ci était chef de l’État, puis soutien de François Fillon au début de la campagne présidentielle. Mais les plus hautes instances du journal ont décidé finalement d’apporter leur soutien au nouveau président de la République. Et quelques chroniqueurs du journal, qui répugnent à mettre leur plume au service de cette nouvelle cause, l’ont appris ces derniers jours à leurs dépens.