Convention pour le climat: 150 citoyens méfiants mais déterminés

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Personne n’y croit vraiment. Et eux pas beaucoup plus que les autres. Eux ? Les 150 citoyens tirés au sort pour participer à la Convention citoyenne sur le climat. Décidé par Emmanuel Macron fin avril, ce « machin » démocratique est censé, en six week-ends de trois jours, apporter des réponses concrètes et législatives à la question : « Comment faire baisser d’au moins 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans un souci de justice sociale ? »