Indemnisations des victimes : l’Église au pied du mur

Par Mathieu Périsse (We Report)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Il faut indemniser les préjudices subis par les victimes en dehors même de toute faute identifiée, caractérisée, de l’Église. » Cette indemnisation, « bien qu’elle ne puisse suffire en elle-même », revêt « une importance fondamentale » et ne doit pas être considérée comme « un don » mais comme un « dû ». En présentant le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase) mardi 5 octobre, son président Jean-Marc Sauvé a balayé en quelques phrases des années d’atermoiements de l’Église catholique sur la question des réparations financières envers les victimes.