Gauche(s) Brève

Le PS conclut ses états généraux, pendant que les CRS le protègent du tiers état

Lors d'un samedi lugubre à la porte de la Villette (XIXe arrondissement de Paris), les délégués socialistes ont acclamé leur nouvelle charte pour le progrès humain. À l'extérieur, les forces de l'ordre ont procédé à une soixantaine d'interpellations de manifestants précaires et intermittents.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« PS, Medef, même combat ! » C'est sous les huées et protégés par un cordon de CRS les séparant de manifestants précaires et chômeurs, que les délégués du parti socialiste ont quitté leurs états généraux, ce samedi à Paris. Depuis le dernier conseil national du parti sous la direction de Harlem Désir, qui avait vu les salariés de PSA-Aulnay perturber les débats (lire ici), toutes les réunions internes du PS s'étaient tenues à huis clos. Sauf à La Rochelle, où les universités d'été du parti avaient été sécurisées de façon similaire, pour empêcher de pourtant bien pacifiques manifestations de la CGT puis de militants de la cause palestinienne.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA