Hollande précise sa réforme constitutionnelle

Par

Le chef de l'Etat a indiqué lundi qu'il allait convoquer le congrès dans les prochains mois pour adopter la réforme des institutions promises après le rapport Jospin. Au menu: statut pénal du président, conseil supérieur de la magistrature ou membres du conseil constitutionnel. Mais il abandonne l'idée de parrainages citoyens pour les candidats à la présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lionel Jospin avait remis son rapport début novembre mais François Hollande n'avait toujours pas dit ce qu'il en retenait. Lundi, il a donné les premières indications. A l'occasion des vœux au conseil constitutionnel (à lire ici), le président de la République, qui avait déjà promis un projet de loi en ce début d'année, s'est engagé à convoquer le congrès à Versailles « dans les mois qui viennent ».