Des caricatures de Mahomet au dernier djihadiste de Charb, retour sur dix ans de polémiques

Par

Depuis la publication des fameuses caricatures de Mahomet en février 2006, l'hebdomadaire était la cible de critiques pour ses propos et ses caricatures consacrés à l'islam. Ses journalistes se sont toujours défendus de tout racisme, rappelant qu'ils s'en prenaient à toutes les religions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’image est d’une ironie qui ne peut que glacer le sang rétrospectivement. En page 7 du numéro de Charlie Hebdo paru ce mercredi, un petit dessin signé Charb, le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire, assassiné aujourd’hui. À la phrase « Toujours pas d’attentats en France », un djihadiste roux répond : « Attendez ! On a jusqu’à la fin janvier pour présenter ses vœux. » Cette image macabre était-elle prémonitoire ?