La nouvelle affaire Alliot-Marie

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est ce qu’on appelle être juge et partie. Tandis qu’elle prenait une série de mesures très favorables aux casinotiers français en tant que ministre de l’intérieur, l’actuelle députée européenne Michèle Alliot-Marie (LR) et ses proches investissaient en bourse dans des sociétés directement liées au secteur des machines à sous, selon une enquête de Mediapart.