Aquilino Morelle: «François Hollande ne voulait pas exercer le pouvoir»

Par

L’ancien conseiller du chef de l’État publie, le 11 janvier, L'Abdication (Grasset). Interrogé par Le Monde, ce « défenseur de la ligne du Bourget » (il avait puissamment contribué à ce discours électoral en 2012), obligé de démissionner en 2014 à la suite des révélations de Mediapart, affirme froidement : « François Hollande ne voulait pas exercer le pouvoir ; il voulait seulement être président de la République. »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toutes les qualités de l’homme, celles qui lui ont permis de conquérir le pouvoir, se sont retournées contre lui, une fois à l’Élysée. Ce qui faisait la force du candidat a signé l’échec du président. Son intelligence ? À force de tout comprendre, il lui est arrivé trop souvent de ne rien décider. Son habileté ? La ruse ne sert plus au pouvoir, il faut alors la force, celle de s’imposer aux autres et aux événements. Son art de la « synthèse » ? Vain et illusoire quand on est aux commandes, et qu’il faut trancher.