De Conakry à Bayonne: le périple de jeunes Guinéens qui réclament protection

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À cinq, le Zodiac « deux places » leur revient à 45 euros par tête, une « affaire ». Quand Joseph et Moriba posent leurs fesses sur le boudin ce jour-là, ils s’inquiètent surtout du ciel au-dessus du rivage marocain : mauvais. La mer : agitée.