Nucléaire: la facture cachée du démantèlement

Par

Il est loin le temps de l’électricité pas chère ! EDF va devoir augmenter ses tarifs de 30 à 50 % à cause du vieillissement de ses centrales, du sauvetage d’Areva, de la construction de deux réacteurs pressurisés européens (EPR) en Grande-Bretagne. Mais un autre nuage risque de plomber un peu plus ses comptes : le démantèlement des centrales nucléaires françaises.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un chantier qui risque de coûter très cher car lors de la construction des premières centrales, dans les années 1950 et 1960, on ne s’est posé la question ni de leur démantèlement ni de son coût. Le démarrage du démantèlement est assez récent et les mauvaises surprises s’accumulent : surcoût et méconnaissance des méthodes à employer.