La cité des 3000 ne veut plus se résigner aux violences policières

Par et
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH).

Une nouvelle fois, un contrôle de police effectué auprès d'un jeune habitant de quartier populaire a connu une issue particulièrement violente. Jeudi 2 février, à Aulnay-sous-Bois, en fin de journée, les policiers ont procédé à l'arrestation d'un jeune homme durant laquelle des violences ont été commises. Celles-ci ont eu pour conséquence l'hospitalisation de ce dernier, blessé à coups de matraque et victime d'atteintes corporelles très importantes.

De leur côté, les quatre policiers impliqués ont été mis en examen, trois pour « violences volontaires avec arme par personnes dépositaires de l'autorité publique » et le dernier pour viol, malgré la tentative du parquet de sous-qualifier les faits. Néanmoins, ils ont tous été laissés en liberté.

La LDH constate, une nouvelle fois, les conséquences des contrôles d'identité menés dans des conditions contestables. L'importance des blessures infligées telles que relatées par la presse évoque une violence délibérée et inadmissible. L'enquête judiciaire en cours doit permettre d'établir les faits, être l'objet d'un traitement impartial et aboutir à ce que justice soit faite.

Un policier a été jugé en janvier pour avoir introduit une matraque dans l’anus d’un homme de 27 ans. Jugement attendu le 20 février....la suite

Dernière Minute. Violences policières, ça continue ! Interpellation musclée à Poitiers

...La matraque télescopique est incriminée dans les dernières affaires de violences et de viols policiers, à Drancy, ainsi que dans le cas du viol en réunion des policiers d’Aulnay-sous-Bois. Bâton multi-usage et discret qui permet d’asséner des coups violents, à l’horizontal, par le simple actionnement du ressort, la matraque télescopique est l’une des armes favorites des agents, notamment lorsqu’ils agissent en civil. Flashball, technique de strangulation, bâton télescopique : dans les quartiers, la police, suréquipée, est violente et dangereuse. L’affaire de Poitiers, samedi soir, nous le rappelle à nouveau.

Manifestation nationale le 19 mars à Paris contre les violences policières à l'initiative des familles des victimes

Texte d'appel 

«Un par mois. C'est, en moyenne, le nombre de pères, de frères, de fils que nous perdons à cause de la brutalité des forces de l'ordre. Une brutalité qui prend plusieurs formes : des techniques de pliage qui conduisent à l'asphyxie des victimes aux coups de poings, de balles ou de Taser qui, dans les pires des cas, s’avèrent mortels...

https://blogs.mediapart.fr/marche19mars/blog/191216/le-19-mars-une-marche-pour-la-justice-et-la-dignite

merci pour le lien et la vidéo, MORVAN56

c'est des petites bytthes, ces mecs-là, on leur donne un bâton avec un ressort, ça les grandit 

pompe-anale-7-2-17
attendez, pour perforer le côlon il faut y mettre beaucoup de bonne volonté  Surpris

"La LDH constate, une nouvelle fois, les conséquences des contrôles d'identité menés dans des conditions contestables".

Pour que ce communiqué soit conforme à la réalité, il faudrait lire :

La LDH constate, une nouvelle fois, les conséquences des contrôles d'identité menés dans des conditions DÉTESTABLES !

La LDH toujours aussi ... diplomate ?

tout recommencera, et les jeunes de cette cité seront à nouveau brutalisés

Entendu sur Fi venant d'un "jeune" de la cité : "Se faire taper, brutaliser par les flics, on a l'habitude, mais ça, c'est trop"

Ce qui est effarant dans cette phrase est que la brutalité, les coups sont devenus "acceptable", elle fait partie de leur vie, de leur quotidien ! Elle est normalisée ...

De là à "normaliser" d'autre type de violence, il n'y a qu'un pas qui semble de moins en moins grand à franchir :-(.

La mort de Remy nous a déjà montré que la mort d'un manifestant pouvait être "justifiée" par le pouvoir en place.

Avant de voter en avril, nous avons vraiment intérêt à bien réfléchir car plus personne ne sera à l'abri d'une "bavure" si nus nous trompons, il suffira de se trouver au "mauvais" endroit, qui pourra être devant chez vous, et au "mauvais" moment ...

 

Merci Michélle Guerci de nous rappeler L'URGENCE de cette marche ! 

Désolant, c'est la police de France. Uniquement entrainée et dirigée vers la répression. Dommage qu'on ne regarde pas les autres méthodes utilisées dans d'autres pays européens. C'est Sarkozy qui a lancé le système, suppression de la police de proximité et politique du chiffre à outrance. Combien de policiers se sont suicidés parce qu'ils n'arrivaient pas à atteindre leur quota, exigé par leur hiérarchie? On attend les réponses des policiers.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Pour moi il n est même pas question de garçon "bien", il est juste question de viol en réunion aggravé par un abus de pouvoir de ces représentants de notre etat, car les 3 autres policiers n'ont rien fait pour empêcher cet acte odieux qui marquera Theo jusqu'à la fin de ses jours. Même s'ils avaient violé un délinquant, nous citoyens ne pouvont cautionner des actes aussi graves de nos policiers; pourquoi pas la torture tant qu' on y est!!!! Je souhaite de tt coeur que les 4 passeront des années en prison; ces hommes sont la honte de toute leur corporation, tout comme les flics ou gendarmes racistes (cf. Assassins dAdama Traoré, et beaucoup d'autres bavures très graves. Le juge qui voulait qualifier ces faits de violence et non viol m'a aussi extrêmement choquée. Cependant je veux encourager tous les policiers qui font correctement leur boulot dans des conditions peu faciles.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Cher Lancetre, un peu de sérieux n'a jamais fait de mal au débat 

Mélenchon a pris position clairement sur cette affaire, et pas pour soutenir la police 

Aulnay-sous-Bois: la France insoumise de Mélenchon condamne "le scandale de trop"

 Le mouvement créé autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, "La France insoumise", a dénoncé "le scandale de trop", après l'agression à Aulnay-sous-Bois d'un homme de 22 ans par quatre policiers.

"La France insoumise", mouvement créé autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, s'est insurgée mardi du "scandale de trop" après l'agression à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) de Théo, 22 ans, par quatre policiers mis en examen ce weekend.
    
"L'affaire Théo est le scandale de trop : la police doit être républicaine", a estimé La France Insoumise dans un communiqué, en exprimant son "soutien total à Théo et à sa famille".
    
Assurant que "des solutions existent" contre "la barbarie commise par certains élements" de la police, le mouvement a estimé qu'il fallait que la justice soit faite "dans des délais raisonnables", contrairement à "l'affaire de Zyed et Bouna", et qu'une police de proximité devait être mise en place.

Renforcer la formation des policiers

"La formation des policiers doit être renforcée et sa durée prolongée, l'enseignement des droits fondamentaux des citoyens et la connaissance des actes relevant de la torture doivent être au coeur de la formation", a-t-il ajouté.
    
Il en a profité pour rappeler les propositions de Jean-Luc Mélenchon pour la police : "la fin de la politique du chiffre", "l'amélioration du contrôle des policiers par leur hiérarchie", "l'encadrement des contrôles d'identité en modifiant la loi pour les rendre plus exceptionnels et respectueux du principe de sûreté", "la prohibition du contrôle au faciès" et "la création d'un pôle judiciaire anti-discrimination dans chaque cour d'appel".
    
Quatre policiers ont été mis en examen dimanche, un pour viol et trois pour violences volontaires, dans cette affaire où la victime a été gravement blessée et a notamment affirmé qu'une matraque lui a été "enfoncée volontairement" dans les fesses.

 Aprés, on peut (on doit dirais-je meme) critiquer la conception "républicaine" de la police faite par JLM. Mais c'est autre chose que de sortir ce genre d'amalgame forcément contre productif. Prendre exemple sur les excellents "quartiers libre" qui ont critiqué de façon argumentée les conceptions "républicaines" de la police 

https://quartierslibres.wordpress.com/2016/10/27/la-police-est-republicaine-linjustice-sociale-aussi/

Car le fond du probléme est que cette "affaire" n'est que l'arbre qui cache la foret des interventions violentes que fait la police réguliérement dans les quartiers populaires. Fort heureusement, le plus souvent ça ne se termine pas aussi tragiquement : le brave théo se contente de se prendre un coup de matraque sur la tronche, et d'avoir un oeuil au beurre noir. Et personne n'en parle, sauf quelques réveurs qui croient encore à leurs idéaux de jeunesse et à une certaine logique de révolte et d'insoumission (qui ne consiste pas a admirer béatement un hologramme) 

Car les interventions continuelles de ces troupes armées dans les quartiers sont le fond du probléme. Et la solution qu'on y apporte aussi. Le npa met en avant son programme : désarmement de la police "à l'anglaise" (à ma connaissance, la situation en GB n'est pas une "guerre civile permanente" même si les policiers interviennent souvent désarmés, par exemple pour un "controle de routine") et dissolution des brigades spéciales genre BAC et autres "patrouilles spéciales". Que proposent les insoumis ? Que propose Hamon ? Au dela de l'émotion (bien naturelle au demeurant, et partagé par l'ensemble des politiques à l'exception de Marine Le Pen) rien à ma connaissance ! 

Pas la peine de lui répondre, c'est ce qu'il attend. Je suis étonné que ses répétitions ne sont pas "dépubliées" par Mdp. J'ai été censuré pour bien moindre, pas lui. C'est ce que j'appele une censure à géométrie variable ou politique envers ce triste personnage.

Ben alors, je croyais que tu savais tout Innocent...que tu avais lu le programme des insoumis Marc Tertre, faut savoir, franchement,...et même avant sa sortie, Laurent Bonelli dont je t'avais pourtant mis les interventions en audition programmatique chez les insoumis, intervenu aussi ensuite à Là-bas si j'y suis de Daniel Mermet...il t'avait déjà donné les grandes lignes de notre programme pour une décroissance sécuritaire, ça aurait dû te donner depuis déjà longtemps les grandes lignes au moins mais quand on ne veut pas savoir, on ne veut pas savoir. C'est comme pour la BAC quand tu me soutenais mordicus qu'on n'avait pas prévu de la démanteler (p.36, mets tes lunettes)...d'un saoulant de parler à des murs comme vous!!!

Mais bon, si c'était le seul point où la mauvaise foi est tenace...allez, t'as deux pages à lire dans le programme des insoumis - que tu as déjà lues au passage, j'en mettrais ma main à couper, t'avais juste envie de faire une petite pub au npa à bon compte qui n'apporte pourtant strictement rien de plus que nous en terme programmatique sur les libertés publiques , de sécurité et de sûreté, un programme général du NPA en surface comme souvent, moins complet, plus superficiel et nettement moins pertinent de ce fait que le programme des insoumis, on s'amusera d'ailleurs de voir à deux mois des présidentielles, que la question n'est même pas encore traitée programmatiquement et noir sur blanc au NPA) mais bon, ça mangeait pas de pain ton essai n'est-ce pas Marc, semer le doute, il en restera toujours quelque chose

Après faut pas désespérer, un peu moins de mauvaise foi chez toi que chez Lancètre mais il te reste encore du boulot à faire, à mon humble avisCool

Allez Marc, t'as deux pages de résumer à lire (ou relire) sur ce volet, sans compter le renvoi nécessaire à d'autres domaines liés (justice en premier lieu). T'auras les livrets programmatiques si t'as toujours pas compris. Et vous êtes autorisés à prendre dans le programme des insoumis des idées, comme Hamon d'ailleurs, lui qui pour le coup n'en a aucune, seul point sur lequel nous serons d'accord.

Vous ne répondez pas: un hasard, sans doute ! 

Vous ne supprimez pas les BAC, qui vont continuer leurs exaction (tout au plus remetez vous en cause leur présence dans les manifestations ouvriére) et vous ne parlez surtout pas du désarmement de la police lors de certaines "intervention" ou cet armement ne se justifie aucunement. 

Que dire, sinon que vous tentez maladroitement de faire passer le vide de votre programme dans ce domaine particulier sous un flot d'approximation et d'injures ? Mais ça se voit un peu trop... 

Comment cela "je ne réponds pas"?? , je me répète alors : C'est comme pour la BAC quand tu me soutenais mordicus qu'on n'avait pas prévu de la démanteler (p.36, mets tes lunettes)

Donc, je ne réponds pas?? Tu peux répéter 100 fois qu'on n'aurait pas prévu de démanteler la BAC que ça n'y changerait rien, tes mensonges répétés mille fois ne feront pas vérité.

Quand au désarmement total de la flicaille, ça dépend, ça nécessite du développement plus complexe que tes phrases magiques bisounours car faut la justifier mon gars ton idée, et tu me diras alors comment le flic peut arrêter un violeur de petite vieille, un pédophile pervers (ça doit pas exister dans la nature apparemment pour le NPA), un trafiquant armé (nulle mafia  nulle part pour le NPA?), un groupe de néo-naz armés qui s'entraînent en forêt à jouer au klu klux klan sur un type passant par là (non, décidemment, ça n'existe pas tout allant bien dans le meilleur des mondes), un type qui déboule pour faire une shouterie dans une foule, ou comment même un flic pourra arrêter un autre type, flic ou pas flic, en train de violer un de nos gars des quartiers populaires, comment donc ce flic, celui censé protéger la population des tarés en tous genres, flics ou pas flics, compte-t-il faire s'il est totalement "désarmé". Par l'opération du saint esprit probablement, en demandant gentillement de sa voix fluette et douce à l'agresseur de "s'arrêter". Peace and Love!

Allez sur ce, et en attendant tes développements un chouia plus réfléchis plutôt que tes phrases clichées toutes faites et plaquées qui ne mangent pas de pain mais ne résoudront jamais rien, du genre "je hais la police" (mon fils de 14 ans que j'emmène en manifs depuis tout petit est capable tout autant d'arriver à ce degré de généralités qui sont les tiennes, Rigolant), plus complexe est de penser un ensemble de mesures permettant de rendre efficiente la maxime de Montesquieu, "Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir." ce qui doit être valable en matière de police comme pour tout,  mais sur ce donc, je répète que, dans le programme des insoumis, sans te taper au clavier tout le programme, faut pas charrier non plus, t'as qu'à faire des efforts personnels, de recul et d'esprit critique vis-à-vis de ton parti et de désintoxication de sa propagande malhonnète (raison pour laquelle je m'en suis barrée d'ailleurs, cette malhonnèteté et hypocrisie récurrente qui donne forcément avant l'heure la lettre et l'esprit d'un parti ce qui est pour moi  rédhibitoire, pas de concession avec les entorses à la probité et l'honnèteté intellectuelle), bref, la BAC est démantelée dans le programme de insoumis (P.36), les Taser, flash-ball et grenades de désencerclement interdits (P.37), etc. Va lire et arrête ta soupe! Ah oui au passage, tu me donneras le lien renvoyant au programme du NPA à l'occas, j'ai pas trouvé mieux que celui que je t'ai mis plus haut, autrement dit, le vide programmatique.

C'est odieux et criminel le comportement de certains policiers.

Comment sont recrutés ces, normalement, protecteurs de la population? J'ai l'impression que la procédure est très large, ou l'application n'est pas rigoureuse!

Quel incompétence ou idiotie, ou les deux, d'avoir supprimé la police de proximité.

tes phrases clichées toutes faites et plaquées qui ne mangent pas de pain mais ne résoudront jamais rien, du genre "je hais la police"

Je n'ai jamais dit ça, comme jlm et les insoumis n'ont jamais dit "nous dissoudrons les troupes "spéciales" de type BAC (ce ne sont pas les seules) dans les quartiers. 

Selon la justice, l’introduction de la matraque dans l’anus ne constituerait pas un viol en soi…

J'appelle cela une tentative d'assassinat aggravée de torture, la plainte devrait porter cette accusation.

Existe-t-il un hopital  psychiatrique pour ce genre de policier psychopathe.

Quand au désarmement total de la flicaille, ça dépend, ça nécessite du développement plus complexe que tes phrases magiques bisounours

Je n'ai pas parlé "désarmement total de la flicaille" ma grande, mais désarmement "à l'anglaise" ou les flics pour les interventions COURANTES ne sont pas armés (ce qui ne les empéche pas de l'etre pour ce qui nécessite de l'etre) 

Quand au programme des insoumis, ils parlent effectivement de dissoudre les BAC. Mais quid des autres troupes spécialistées dans le maintien de l'ordre des quartiers populaires ? 

"Ici" ? En France ? Mais ce n'est pas nouveau : l'histoire de la police française est celle d'une institution brutale, profondément raciste, toujours soutenue par les pouvoirs politiques.

Bien entendu qu'elle est comme ça notre police "républicaine". C'est le chien de garde de la bourgeoisie et cette dernière tient absolument à ce que la piétaille ait la trouille de ses brutes. Ceux qui se retrouvent flics à défaut de trouver un emploi ailleurs oublient un peu vite leurs peurs récentes de l'absence de statut...peut-être parce qu'il viennent de trouver leur utilité sociale et républicaine.

C'est pas parce qu'il y a des gens corrects chez les flics qu'il ne faut pas se révolter contre les horreurs que certains commettent souvent en toute impunité. Nous craignons les flics mais eux semblent n'avoir pas trop à craindre de la justice...

Il semble qu'ils aient suggéré au collègue d'arrêter, que c'était grave et qu'il allait falloir maintenant emmener la victime à l'hôpital. Genre reproche au collègue pour les emmerdes et la soirée gâchée ? Reste que la conclusion a quand même été d'emmener le blessé à l'hôpital, mais on peut se demander si, comme dans les séries us, ce n'était pas parce qu'il y avait des témoins...

Il me semble que pour tout justiciable attaqué par un citoyen normal, surtout si la victime n'était pas quelqu'un du "bas-peuple", on utiliserait les qualifications de torture et d'actes de barbarie. Ici la justice ose contester d'emblée le viol qui est pourtant évident, et même si le doute était permis, n'est-ce pas à une cour d'assises d'en décider ? Comment les juges peuvent-ils a priori abandonner les chefs d'accusation avant même tout véritable travail d'enquête ?

On sait bien que la justice et la police se rendent des services mutuels, mais quand on atteint un tel niveau, je ne vois pas comment qualifier cela autrement que comme de la corruption pure et simple. Les juges refusent visiblement d'appliquer le droit pour sauver leurs petits camarades policiers. Ils savent très bien qu'en qualifiant les faits comme non criminels, ils peuvent éviter aux policiers la Cour d'assise, et les passer en correctionnel où il sera facile, une fois le scandale oublié par la majorité, de limiter la peine à du sursis (comme cela a déjà été le cas apparemment pour un viol commis par un autre policier récemment). Alors que devant les assises, il est difficile d'imaginer qu'un jury populaire ne leur en colle pas pour dix ans derrière les barreaux au moins.

Nous avons une justice moyennageuse, au service d'un Etat policier fasciste et raciste. Quand allons-nous enfin nous révolter ?

Nous ne sommes pas dans un monde de Bisounours, vous aimeriez, vous Maria, que votre fils soit flic de base dans les quartiers pour 1400 € par mois?

On a la police nationale qu'on mérite, c'est comme les prisons. Vous croyez que ces types ont un bac plus 4 en sociologie ou en droit?

Il viennent de la banlieue eux aussi, ce sont des pauvres types, les lampistes des Fillon et des Valls. C'est Con-fusion:  Police-emploi ou Pole emploi!

Afficher l'image d'origine

Un flic de base à 1400 euros par mois.... vous plaisantez; ca c'est le salaire d'un ajoint de securité (stagiaire!)

C'est souvent aussi ce que gagne un bac plus 4! Tout le monde ne peut pas etre assistant parlementaire, surtout quand il y a deficit neuronal notoire.

Et alors, être payé 1400 balles, ça donne le droit de faire n'importe quoi ?

 

Enfin un commentaire réfléchi qui ne se borne pas à l'indignation rituelle! Flics brutaux et loubards appartiennent au même monde, celui qui ne choisit pas sa vie et dégénère en violence , plus grave évidemment pour un flic, mais relevant des mêmes mécanismes. Allez! tous en taule pour rassurer les bobos... qui seront les premiers à les appeler s'ils sont RÉELLEMENT confronter à la violence des cités abandonnées...

 

...ils ne sont pas tous pareils..."

Jusqu'à ce que l'ordre leur soit donné d'agir en masse et très rares sont alors ceux qui s'en détournent...

hélas, ce n'est pas dans ce sens qu'on nous manipule.

je vois se reproduire ici, avec terreur , des parallèles troublants avec ce que documente avec brio le documentaire d'Ava DuVernay  "Le 13e" :
une acclimatation générale à la violence raciale au prétexte (au choix) de la "sécurité": (lutte contre la "chienlit",, la drogue, le terrorisme . )

Les US ont la faille dans le 13ème amendement, et nous, l'état d'urgence permanent.  La fascination des  politiciens dominants et des "young leaders"qui nous gouvernent pour un pays où 1  jeune noir - ou latino- sur 3 passera en prison  contre 1 sur 17 pour les autres est édifiante.  Trump n'est que la girouette plantée au sommet de l'édifice: le drapeau triomphant 


présentation courte du documentaire d'Ava DuVernay  "Le 13e" :

 

L'affiche du film d'Ava DuVernay, « 13th » © NETFLIX

 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Erreur 404 sur vos liens.

Merci , j'ai corrigé les liens ; au cas où cependant https://www.youtube.com/watch?v=2k5Z67JZ5Ps

http://www.lepoint.fr/justice/legitime-defense-des-policiers-le-projet-de-loi-qui-passe-mal-07-02-2017-2103069_2386.php

Ce projet de loi est grave ! Il faut réagir.

Merci pour le lien: C'est à croire que c'est le Front National qui fait déjà les projets de loi

Marc vous êtes bien gentil au NPA mais sans blague dans une situation qu'il faut bien qualifié depuis un bon moment de pré- révolutionnaire, l'Etat qui plus est largement mafieux qu'est devenue la Veme ripoublique va désarmer sa police ? Ce n'est pas une question de BAC ou autres brigades c'est d'abord une question de gouvernement, d'ordres donnés au plus hauts niveaux de la hiérarchie, Le ministre et celui qui l'a nommé sont entièrement responsables de la situation, encore plus s'ils ne la maîtrisent pas. Que font les partis et confédérations syndicales soit disant défenseurs de la démocratie ? L'évidence voudrait qu'ils appellent a manifester dans l'unité devant le ministère concerné et pas à la saint Glinglin. Que fait le NPA ?

 dans une situation qu'il faut bien qualifié depuis un bon moment de pré- révolutionnaire

Vraiment ? Il y aurait donc une fraction significative des classes populaires qui ne "voudraient plus" et une fraction significative des classes dominantes qui ne "pourraient plus" ? Il ne me semble pas qu'on soit dans ce cas. Depuis le temps que je milite, j'ai connu des centaines d'occasion ou certain(e)s nous ont annoncé "une période prérévolutionnaire". Sans trop d'effet.... 

 l'Etat qui plus est largement mafieux qu'est devenue la Veme ripoublique va désarmer sa police ? 

Croyez vous que ça nous empéche de renvendiquer pour autant ? Vous etes pour vous calquer sur l'agenda de l'état bourgeois ? Pas moi... 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

euh cets de l intox? des policiers qui tirent à balle sréelles en direction d ejeunes?

quel est votre but, l insurrection et la destruction?

les faits connus sont dejà suffisamment trsites et graves, inutile den rajouter

tout le monde n'est sans doute pas expert en balistique

non,non, connerie et betise crasse assez naturelle, le pauvre....

Non vision du monde s'arretant à son quartier et la télé propagande.

Cool

 

L'information est reprise à l'instant par France-Culture, radio d'extrême-gauche avérée.

Comme je l'indiquais précédement, la préfecture de police de Paris (qui n'est pas à ma connaissance aux mains de trotskystes enfouraillés jusu'aux dents) a elle meme reconnu les tirs "en l'air" a balle réelle. Il faut rappeler que cette pratique n'est pas du tout anodine, et qu'elle tue assez réguliérement dans tous un tas de pays ou la joie s'exprime par des rafales de kalash tirée en l'air Pour en savoir plus sur un plan scientifique : http://www.slate.fr/story/36415/dangereux-tir-en-air-mortel

Lorsqu'ils entendent le mot culture, certains tirent à balles réelles...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Tirs ciblés, cela voudrais dire des blessés par balle : là dessus, je n'ai pas de renseignements... 

c'est arrivé, via le s combats des mouvements féministes, homosexuels, antiracistes, des Associations comme ATD ou Emmaus, on a obtenu entre autres la fin du "pere chef de famille", le divorce par consentement mutuel, la majorité à 18 ans, le pacs, l'IVG, la fin des tribunaux militaires et des QHS en prison, etc

il ne faut pas deseperer

Depuis la mort, l'assassinat de malik Oussekine, en 1986 par les " voltigeurs de feu Pasqua, ministre de l'intérieur de l'époque et bon copain de notoires mafiosos corses. Finalement lâché par Chirac après des décennies de bons et loyaux services.

Des faits clairs, nets et précis relatés dans cet article, il parait totalement incompréhensible de les minimiser. 

"En pointé" il peut y avoir mort d'Homme ...

L'embrigadement politique n'explique pas tout ! Il y a , aussi, un certain nombre d'abrutis, de brute épaisse bas du front dans la police et le recrutement est de moins en moins sélectif...on y trouve aussi des caïds, qui trouveraient leur place des les banlieues sans problème. D'autres ont peur et surcompensent. Ils ont tous pris un "melon" pas possible !

La prise du "melon" étant inversement proportionnelle aux compétences...

Le problème est que le fonctionnement des flics s'alignent sur celui des délinquants...en toute impunité !

Les forces de police n'ont plus de rôle de protection citoyenne et respect des lois mais uniquement de répression de plus en plus violente.

Il n'y a pas qu'en banlieues, les manif' sont devenues sanglantes. Ca va jusqu'aux rapports quotidiens avec les citoyens lambda que les flics envoient péter sans amabilité...qd ils daignent répondre !

"La police sensée protéger la population agit en fonction de la couleur de peau des citoyens."

là , vous vous trompez  , ce n'est pas une couleur de peau  ,(de nombreuses situations le démontrent ) ce n'est   même pas une question de racisme  , c'est le conditionnement   , c'est le dressage  qu'ils reçoivent   .... c'est aussi l'utilisation qu'en font les politiques de tout bord .

On leur a appris que leur mission  de sécurité publique  consiste à défendre l'état  , le pouvoir   et que le citoyen de base n'est qu'un emmerdeur  qui croit avoir des droits .

 

Oui la casse sociale, la baisse de niveau de vie et de protection sociale,  nécessite un Etat sécuritaire pour protéger le pouvoir et les intérêts financiers...! 

Dans cette société post-démocratique où la violence est diffuse, les cerbères sont indispensables. Quelque soit la couleur de peau.

"On" est en train de nous apprendre à consommer, obéir, pas réfléchir et à la fermer !! 

Bien sûr, c est vrai que devant les contrôles d identité nous sommes tous égaux! C'est vrai aussi que quand ce voyou de Gueno explique qu'il y a un profil physique du délinquant, il l imagine cheveux raides, teint pâle et yeux clair... Une police républicaine ça ne peut avoir le comportement de barbare de ces quatres policiers, sont ils isolés au sein de leur institution? La reponse est peut etre dans l'empressement dont à fait preuve le syndicat Alliance pour exonérer ces quatres monstres de leur responsabilité. Heureusement qu il y a les videos pour montrer au monde les faits, sinonTheo aurait en plus peut être écopé, d'une condamnation pour rébellion et outrage à agent... C est la réalité d une certaine police qui a une certaine idee de ses missions. Et si dans ces quartiers relégués y a des délinquants plus ou moins dangereux, en aucun cas la police républicaine doit les prendre pour modèle. L uniforme ça veut pas dire quelque chose.

Tout à fait d'accord ! On nous parle de "déradicalisation", qu'il en soit de même pour ces tarés.

Les délinquants les plus dangereux ont des comptes en Suisse, de bons avocats et des complicités au sein des rouages de l'Etat et d'abord dans la police et la justice. Ils tiennent une bonne partie du personnel de l'Etat par la corruption et le chantage. L'argent achète Tout dans la clientèle de l'Etat mais parfois Il y a un raté. Ils ont tout intérêt à ce que les flics créent de l'insécurité loin des beaux quartiers qu'ils habitent.

Certes . Si les faits sont avérés ils sont très graves . Mais de là à mettre toute la police dans l'eau du bain c'est du populisme dangereux. On serait comme certains commentateurs en pays facultés , il n'y aurait pas de médias et d'enquête. De plus connaissez vous le quartier. Il est aussi mensongé de dire et d'entendre (et même si cela n'excuse en rien les faits) que c'est un quartier tranquille et que tous ces jeunes sont des saints ! A quelques encablures de là dans une autre cité , 4 policiers ont été lâchement agressés . J'aurai aimer aussi des commentaires. De plus vous commentez un article où il y a beaucoup de zones d'ombre . Sans analyser le fond . Une banlieue où même à avoir déverser des fonds perdus , on gère depuis trop longtemps une paix sociale à coup de zone de non droit . Et dans ce cas il y a 3 victimes : L'état , les jeunes et la police . Clt T

Tout les policiers non, mais la police oui. La police en tant que représentante du racisme d'Etat à l'oeuvre ici. Il ne s'agit pas de quelques mauvaises pommes mais d'un état d'esprit qui gangrène ici en France comme au USA les institutions garante de l'ordre. Non pas l'ordre public, mais politique et social. On fait la publicité à longueur de temps de l'impunité dans ces zones de non droits (brrr ça fait peur), mais jamais du côté policier (sauf a force de courage et d'abnégation d'association oeuvrant en ce sens).

On ne compte plus les outrages à agents prétextes aux abus, les faux témoignages aux conséquences lourdes (Le frère d'Adama Traoré, la chasse au coupable après l'acte criminel pendant les manifs cet été). Emanant des forces de l'ordre, donc assermentés, difficile d'y opposer une parole forcément diminuée. Ce serait un premier pas d'ailleurs de mettre le témoignage à égalité des deux côtés, la parole d'une personne n'a pas à être mis en avant juste parce qu'elle occupe une fonction précise.

Pour le reste de votre commentaire vous n'avez manifestement pas lu l'article en entier.

Les jeunes racisés et les policiers oui, pas l'Etat et la police.

 

Si les faits sont avérés??? Des fois on a envie de gerber en lisant certains posts! C est vrai que même si le Président de la République se déplace jusqu'au chevet de la victime, il y a un doute qui peut subsister quant à la réalité des faits !!

Personne ne dit que tous les policiers sont de la même teneur que ces quatre criminels. Mais on ne peut pas nier que ce n'est pas un fait isolé, que les victimes de violences policières sont nombreuses, que les abus de contrôle d'identité sont quasiment systématiques dans une partie de la France, et que bon nombre de policiers, et leurs syndicats, n'hésitent pas à défendre sans le moindre recul les criminels parmi eux (vous imaginez un autre corps de métier faire cela ?)

Bref, il faut être aveugle pour ne pas voir qu'il y a quelque chose de pourri dans la police, depuis la base jusqu'aux plus haut sommets de la hiérarchie et du ministère. Et c'est complètement irresponsable de le défendre, comme beaucoup le font, sur le seul prétexte que les criminels en font autant ! Si nos impôts servent à payer des criminels qui "font la loi", alors l'Etat n'agit pas autrement que comme une gigantesque mafia. Il est temps de réagir...

Une chose change : grâce aux portables et au réflexe de filmer, la parole des policiers n'a plus le même poids "incontestable". On constate régulièrement qu'ils racontent ce qu'ils veulent pour se couvrir ou couvrir un collègue ; dans le cadre de l'enquête sur celui qui avait balancé une grenade dans la caravane près de Sivens, il a été démontré très clairement qu'il mentait de bout en bout. C'est déjà un pan d'impunité qui tombe.

Donc pour vous les agresseurs sont les victimes, espérons que vous ne ferez jamais partie d'un juré d'assises. Votre cervelle semble bien être une zone de non droit.

Et si elle est négative car on n'a trouvé personne qui s'engage à tout ça, on est toujours complice? 

"Et si elle est négative car on n'a trouvé personne qui s'engage à tout ça, on est toujours complice? "

merci de votre réaction  qui me fait réfléchir:

la logique voudrait que je vous réponde oui , mais ce serait malhonnête  .

je suis pour l'expression démocratique  alors si on a l'opportunité de choisir un moins mauvais ....

je dois corriger mon propos , même si  nous sommes  individuellement victimes  , nous sommes globalement complices .

Ben oui certains dont des généraux ont prétendu que le peuple allemand était "globalement" responsable du nazisme ce qui ne les a pas empêcher de faire la même chose que les nazi au Vietnam ou en Algérie. Ah la démocratie quel joli mot inventé par des propriétaires grecs esclavagistes mais ...c'était une autre époque. Enfin si vous vous sentez " globalement "complice rien ne vous empêche demain matin d'aller porter plainte contre vous même dans le plus proche commissériat de votre résidence. Ne réfléchissez pas trop longtemps quand même.

"Ah la démocratie quel joli mot inventé par des propriétaires grecs esclavagistes mais"

que nous suggérez vous ? de fermer   les yeux et nous en remettre à Macron ? à Fillon ? à Hamon?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous devez confondre : cette pratique ne concerne pas "les homosexuels" mais les salopards... 

A chier et à dégueuler votre commentaire !! Vous êtes un de ces sales flics qui devraient être internés dans un HP, c'est ça ??

Tiens, de l'humour FN, ça manquait... Vous m'excuserez je vais sortir vomir...

Et vous, vous devriez arrêter de pratiquer parce que, manifestement, vous avez fait une descente de cerveau…

On peut être l'un et l'autre, non ? Le code pénal qualifie le viol de tout acte de pénétration sexuelle de quelque nature que ce soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise...Si le viol est accompagné de torture et c'est le cas la peine va de 15 ans ferme à perpete. D'où la promptitude du parquet...quelque chose me dit que cette affaire va devenir une affaire d'Etat. Une de plus ou celle de trop ? Le Roux va t-il péter Son fusible ? Qu'attend le NPA pour lancer une pétition exigeant la démission du sinistre ? Un ordre de Poutou ? Révolutionnaire ou pas ? 

Il me semble pas avoir discuté la qualification de "viol". Mais d'homosexuel. Un homosexuel c'est quelqu'un(e) qui aime quelqu'un(e) du même sexe. Or ce procédé n'était pas du a une attirance sexuelle d'un flic pour un jeune interpellé mais d'une volonté de domination, d'humiliation et de violence. 

Quand a "réclamer la démission du ministre de la justice", c'est assez ridicule comme demande, surtout pour un révolutionnaire comme vous. Le npa demande la dissolution des "brigades spéciales" type BAC, c'est bien plus subversif... 

Ceausescu aussi avait une police bien équipée...

Que tout crame puisque nous n'avons pas su sauver ce qui en valait la peine. Écoeuré. Le fascisme est là. La milice républicaine tire à balle réel et la propagande réhabilite fillon. Que tout crame rien à foutre !!! 

Comme vous !

Le régime des "démocraties" devient visiblement ce qu'il était déjà essentiellement : le fascisme de l'argent, dans toute sa sauvagerie. L'arrivée de Trump ne fera qu'accélérer les choses. Celle de Fillon, de Macron ou de Le Pen aussi. On a vu ce que les eurocrates ont fait de la Grèce : un champ de misère et de ruines. Effectivement, tout va cramer. Tout est déjà en train de brûler, de se déliter, de se désintégrer. Mais que renaîtra-t-il de nos cendres ?

Un quart d'heure avant d'être vichyste la police était républicaine...

Remarquons que peut de temps après être redevenue républicaine la police des socialos, en 1947, a réprimé très violemment le mouvement des mineurs...

La police républicaine, c'est pas franchement une garantie...je trouve.

 

Et était redevenue républicaine un quart d'heure avant la fin de Vichy!

Tout à fait...et avec quel empressement...pour faire oublier ses saloperies!

Bousquet protégé par Tonton...par exemple. Et combien d'autres ?

Merci Gabas !

e

Usul, c'est vraiment bien.

Merci pour ce document que j'ai enfin eu le temps de visionner.

Document très intéressant qui soulève de bonnes questions.

Il y aurait bien des choses à dire...

1: Quand on voit le contenu de la "formation" des policiers et le formatage qui est le leur concernant une certaine partie de la population française, le manque de respect, le tutoiement, la provocation, le mépris, les bavures, prennent tout leur sens.

 

 

 

 

 

Manifestation nationale le 19 mars à Paris contre les violences policières à l'initiative des familles des victimes

Texte d'appel 

«Un par mois. C'est, en moyenne, le nombre de pères, de frères, de fils que nous perdons à cause de la brutalité des forces de l'ordre. Une brutalité qui prend plusieurs formes : des techniques de pliage qui conduisent à l'asphyxie des victimes aux coups de poings, de balles ou de Taser qui, dans les pires des cas, s’avèrent mortels...»

https://blogs.mediapart.fr/marche19mars/blog/191216/le-19-mars-une-marche-pour-la-justice-et-la-dignite

réponde à anton2512

Vous qui pensiez d'après votre discours, échapper à la propagande et à la manipulation, vous ne faites que répéter les lieux communs sur les cités. Donc les faits ne sont pas des faits(constat médical....)et donc la vérité c'est le mensonge et le mensonge.....Encore un effort camarade !!!!

A nouveau je me permets de rappeler l'amiante à Aulnay et la seule solution que les macrons du régime proposeront à ses jeunes: l'ubérisation, entre deux viols, du désamiantage, cad à main nue et sans combinaison au "profit" des sous-traitants habituels de la "traite" de tout du cac40 ou goldman-sachs. Certains "socialistes" appellent cela le "personnalisme" de macron, une variante du "christianisme" de fillon et du "socialisme" de valls. Sans parler, évidemment, du "patriotisme" des neo-nazis du fn.

Je relaie également les appels de l'ANDEVA (association de lutte contre les ravages de l'amiante) 

Qu'il y ait une "logique" qui permettte de comprendre les deux questions comme étant les deux face d'une même médaille, j'en suis persuadé, mais ce n'est pas si simple a établir de façon rigoureuse, encore moins pour ceux "plutot touché"par le premier, et d'autres par le second...

Ce qui n'empêche pas ce qui nous sert de radio de continuer à parler d' interpellation musclée...

Récapitulons: lors d'une opération, un policier enfonce sa matraque dans l'anus d'un jeune, assez violemment pour traverser le caleçon , blesser l'anus et le rectum de celui-ci. Mais il ne l'a pas fait exprès, et il ne s'agit donc pas d'un viol. Et la marmotte, elle fait comme ça.Déçu

Mais dans quel monde vivez-vous, lecteurs de Mediapart !!? C'est hallucinant de lire la niaiserie et le manichéisme des commentaires. Votre vieux discours des flics mauvais et des jeunes gentils ne tient pas la route. Une bavure policière pour combien d'exactions dans les banlieues, combien de tournantes et de viols, de règlements de compte ? Est-ce que vous descendez dans la rue lorsqu'un flic se fait tabasser ? Est-ce que vous exprimez votre solidarité ? Avez-vous seulement mis les pieds dans ces zones de non-droit ? Où une action de contrôle cause émeutes et violences. Car les gars là-bas sont sur leur territoire et y font la loi. Et c'est certain, des flics pètent un cable parfois, car ils sont mal préparés à l'impuissance ressentie et le viol de Théo en est bien l'expression symbolique et malheureuse de cette frustration. Donc cessez d'amalgamer comme vous réclamez qu'on n'amalgame pas dès qu'il s'agit de crimes perpétrés par ceux que vous défendez contre vents et marées.

 Votre vieux discours des flics mauvais et des jeunes gentils ne tient pas la route. 

Ce n'est pas ce que qui est dit : ici on ne parle pas en terme de "bons" et de "mauvais". Mais il se trouve que les policiers sont des agents de la républiques, censés faire respecter l'ordre et la loi républicaine. Il est donc naturel qu'on soit plus exigent envers eux... Comme un politicien professionnel devrait être exemplaire en ce qui concerne ce qui fait l'essence même de son action, la probité et l'honnèteté qu'il est censé promouvoir... 

Une manif prévue le 19 mars ? Et pourquoi pas le 1er avril ? Samedi ! Place de la République, ce samedi 10 février à 14h La République doit passer la police au karcher, dehors les brutes et les racistes ! Justice pour Théo

Il se trouve que cette manifestation ne concerne pas un crime policier particulier, ni même spécifiquement les crimes policiers en général... Mais ce qui les suscite, et justement la construction d'un mouvement sur ces théme  dans la durée : 

Contre les violences policières, le racisme, la hogra et la chasse aux migrantEs, touTEs à Paris le 19 mars !

Appel du npa 

Le 19 mars prochain aura lieu une marche nationale à Paris « contre les violences policières, le racisme, la hogra et la chasse aux migrantEs » et « pour la dignité et la justice ». 

Cette marche se tiendra dans le cadre d’un week-end international de manifestations contre le racisme et le fascisme et en solidarité avec les migrantEs avec des manifestations déjà prévues dans de nombreuses capitales européennes ainsi qu’aux Etats-Unis.

En France l’appel a été lancé par les familles de victimes des violences policières. Il peut être signé par des structures et des individus à https://blogs.mediapart.fr/marche19mars/blog. Tous les collectifs, les associations, syndicats, partis etc. peuvent aussi soutenir la mobilisation sur la base du texte plus court suivant :

Nous appelons à manifester le 19 mars pour la Justice et la Dignité parce que :

- La revendication légitime de Vérité et de Justice portée par ces familles victimes de violences policières doit être soutenue.

- La banalisation des discours, des actes racistes et leur caractère structurel sont inacceptables.

- Les droits démocratiques doivent être les défendus face à l’Etat d’urgence et des mesures liberticides qui touchent particulièrement celles et ceux qui subissent le racisme.

- L’accueil digne des migrantEs et la régularisation de tous les sans-papiers doivent être opposés à l’Europe forteresse.

Un cadre unitaire, qui se réunit à Paris toutes les semaines, s’est mis en place pour lancer la mobilisation. Des cadres de mobilisation sont en train de se mettre en place dans différents quartiers et villes.

La marche partira de la place de la Nation, qui sera renommée « place du 19 mars 1952 », pour finir place de la République où aura lieu un grand concert.

Des affiches seront disponibles très rapidement pour favoriser le travail de mobilisation et la visibilité nationale.

Dans une période où toutes les thématiques du racisme et du développement de l’état sécuritaire et policier vont être amplifiées par la campagne électorale, le succès de cette marche doit montrer qu’une autre voix monte de nos quartiers, de nos villes, de nos lieux de travail pour la solidarité et pour l’égalité. Il montrera aussi que face au FN il existe une autre voie que celle de voter pour ceux et celles qui reprennent ses arguments et appliquent sa politique.

Ce succès dépend de la construction de cette campagne, de la convergence dans chaque quartier, dans chaque ville, dans chaque lieu de travail de ceux et celles qui luttent déjà aux côtés des migrantEs, des Rroms, des familles de victimes des violences policières, contre la répression et contre toutes les formes de racisme, notamment l’islamophobie.

Alors cette campagne et le succès de la marche du 19 mars permettront de construire les bases d’un mouvement d’ensemble sur la durée.

  • Nouveau
  • 07/02/2017 18:42
  • Par

Ces faits, s'ils sont avérés sont une véritable provocation à l'égard des quartiers populaires, et ils sont indignes de la police Républicaine. 

Des actes de violence, comme celui-ci, sont de nature à discréditer l'ensemble d'une police qui fait son travail avec loyauté envers la République. 

L'état d'urgence, la défiance des pouvoirs à l'égard des quartiers pauvres, du mépris également affiché au détour des discours mais surtout des mesures politiques prises par les politiques de la Vème, conduisent à la banalisation des actes de violence. 

Celle commises contre Théo sont particulièrement répugnantes, et appellent vraiment à les pouvoirs à réfléchir, et cesser de nier l'évidence. Une partie de la police, minoritaire, infestée d'idéaux non républicains, pollue l'ensemble de la profession. 

La confusion politique du pouvoir PS mais aussi de la démagogie à droite et au FN conduisent à tolérer l'intolérable, la bêtise, de certains personnels embauchés dans la police, affectés dans ces quartiers sans en connaître la réalité. 

Les violences dans les manifestations, les violences, contre Adama, contre aussi Théo, contre Rémi Fraisse, sont certes la conséquences d'actes individuels, parfois de groupes, mais toutes résultent également des décisions, des consignes, de conceptions condescendantes voire coloniales qui caractérisent l'action publique dans les banlieues.. Coloniales au sens que Rocard dénonçait à une certaine époque où il appelait à la décolonisation des politiques publiques. 

La Police doit rester républicaine. On oublie dans certains commentaires, le travail de bien des policiers sur le terrain, de la brigade des mineurs, des stups, du grand banditisme etc... qui rarement dérapent. 

Il faut se poser la question de la formation continue de cette police, ce qui exige une vision à long terme et un investissement. Il faut aussi poser le choix de société. 

La société marchande et censitaire qui se développe aujourd'hui favorise la violence, sous toutes ses formes. Les pouvoirs ont passé quarante ans à faire croire que les ghettos résultaient d'abord de leurs populations. Aujourd'hui il n'est pas étonnant mais effrayant, que des policiers s'y comportent comme s'ils adhéraient à cette façon de voir. 

En quelque sorte, lorsque le chômeur est appelé profiteur ou assisté, lorsqu'on appelle le "malade à se responsabiliser" comme le fait Macron, lorsqu'on passe son temps à raconter qu'on habite ces quartiers quasiment par communautarisme ou faute de goût, alors on génère des comportements criminels et imbéciles de la part de policiers et d'autres services publics. 

 

J'aimerais bien savoir si le chanteur Renaud ira embrasser ces flics violeurs de Théo !

J'aimerais bien savoir si le chanteur Renaud ira embrasser ces flics violeurs de Théo !

Il s'est tellement carbonisé le cerveau au pastaga qu'il est capable de rouler une pelle au premier tortionnaire qui se présente! Pauvre homme...

Soutien total à Théo et aux siens! L'état doit le dédommager grassement et révoquer ces pourritures avant de les foutre en taule au tarif normal et même plus considérant leur statut!

Une tache de plus sur la police française, le bleu va finir par disparaitre sous le rouge du sang des victimes...

Bande de fachos incultes et racistes, je vous méprise...

La Police ne peut pas laisser ainsi douter de ses recrues : Il n'y a plus de Police des Polices ? Cette histoire est terrible et ... à vomir .

"quatre policiers .... ont été mis en examen.... avec la circonstance aggravante qu’ils sont dépositaires de l’autorité publique, ont agi avec arme, et en réunion"

Ah! c'est très inquiètant des policiers qui ont des armes et qui sont plusieurs pour intervenir!

Le terme "en arme et en réunion" est une qualification pénale tout a fait courante. Il se trouve que des violences sont jugées plus sévérement si il y a eu utilisation d'arme (c'est le cas), si c'est un groupe qui a procédé aux violences (c'est le cas) et que le groupe en question est "dépositaire de l'autorité publique". 

  • Nouveau
  • 08/02/2017 16:35
  • Par

La classe politique a été unanime pour condamner ce qui c'était passé à Aulnay à une exception : Marine Le Pen.

Cette dernière a déclaré sur LCI:

« Mon principe de base c’est, d’abord, je soutiens les forces de police et de gendarmerie, voilà. Sauf démonstration par la justice qu’ils ont commis un délit ou un crime. »

David Rachline le maire F(haine) de Fréjus à même surenchéri sur twitter:

« L’une [Marine Le Pen] est au chevet des boucliers de la nation. L’autre [François Hollande] est au chevet des racailles. »

Pour ces gens là, la police a à priori toujours raison, même en cas de suspicion de bavure manifeste attestée par des images vidéos montrant des violences policières et un rapport médical accablant.

Une police sans déontologie, sans contrôle judiciaire, le F(haine) montre son vraie visage, celui d'être un danger mortel pour la démocratie.

Sans vouloir porter la polémique, les faits reprochés sont d'une telle gravité, l'histoire policière dans ses heures sombres, épouvantables... je voudrais quand même soulever deux choses. 

Les conditions de travail de la police nationale, surtout depuis la reprise des attentats en France, conjuguée à une paupérisation croissante de la société et en particulier de ses basses couches, sont exécrables. Idem me direz vous de l'hôpital, de l'école ou du secteur médico-social.

Cela pose alors deux questions : Quel est l'état de fatigue de nos policiers ? Et, face aux drames qu'ils côtoient tous les jours, quel est leur suivi médical et psychologique ? Comment partagent ils leurs expériences parfois traumatisantes ? 

Car je ne suis pas convaincu que les policiers aient en tête l'injustice comme pratiques professionnelles. Mais en revanche, le soutien de la hiérarchie au quotidien, les moyens humains, le temps de travail et de repos, tout cela contribue aux écarts vis-à-vis de la loi, car l'organisation du travail, le management, la productivité, la baisse des effectifs et l'augmentation des délits, pousse à une dérive "du corps", comme dirait Bourdieu. Et laisse libre court à la perversité et au moins disant éthique. Les idéologies corporatistes reprennent le dessus avec tout ce qu'elles ont de délétère (racismes, sexismes, homophobies, tortures... meurtres...).

Néanmoins, nous devons être moins binaires quand on critique notre police, l'aduler au lendemain des attentas et la conspuer comme nous le faisons aujourd'hui. Il y a toujours un juste milieu entre toutes choses opposées, c'est le propre de la dialectique.

Condamnons les crimes, mais aussi les conditions qui permettent l'accomplissement de ces crimes. Soyons critiques. Ca urge.

 

Les écrits de Hollande portent gravement atteinte au crédit et à la confiance que doivent avoir les citoyens dans leur justice ....
Il sait de quoi il parle sur leurs pratiques....Ils sont pour la plupart Francs maçons ainsi que tous les hauts fonctionnaires.

Ils jurent allégence et ne doivent pas attaquer d'autres francs maçons  .(TOUS FRERES )

Un fonctionnaire se doit d'etre exemplaire quand il détient les pouvoirs d'autorité  .

Ils doivent  etre rayés des effectifs de la fonction publique lorsqu'ils en abusent

Geste écoeurant et pervers contre Théo qui doit etre sévèrement puni ce dont s'honorerait la justice.

Le GIGN n'est pas expert en médecine.

Théo est défendu ,heureusement ,par maitre Dupont Moretti

 

 

 

 

En vérité je vous le dit « aimez vous les uns et les autres »

Cependant quelques uns ne m’écoutent pas, plus.

M’entends tu petit,

Eh!

 Nous on s’aime ?

Pas vraie ?

   

                               

minus-1
     

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous