A Nantes, le procès du flashball montre des policiers en roue libre

Par

Usage dévoyé du flashball, formation rudimentaire : les témoignages des policiers, lors du procès qui s'est ouvert mardi à Nantes, révèlent la face cachée de cette arme. « Avec le flashball, reconnaît l'un d'entre eux, c’est quasiment impossible de tirer précisément.»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nantes, de notre envoyée spéciale