Employée au noir : les faibles contre-feux d'Alain Cottalorda

Par

Mis en cause par Mediapart dans une affaire de travail dissimulé, Alain Cottalorda, le président socialiste du conseil général de l'Isère, crie partout au complot ourdi par la droite à la veille du premier tour des élections départementales. Tout en validant chacune de nos informations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alain Cottalorda est sur tous les fronts. Depuis nos révélations du mercredi 3 mars (relire ici notre enquête), le président du conseil général de l’Isère se démène dans les médias pour répondre à Mediapart. Au Dauphiné libéré, àMidi libre, sur les ondes de France Bleu Isère, et dans un communiqué tombé ce vendredi 6 mars à 17 h 34 (à lire sous l’onglet Prolonger), il dément toute implication dans l’emploi au noir d’une employée roumaine qui s’était occupée de sa mère alors âgée de 96 ans, entre octobre 2013 et juillet 2014.