Prisons: les contradictions de Macron

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Se posant en président omniscient, omniprésent voire omnipotent, Emmanuel Macron s'est chargé lui-même de présenter les grands axes d'une réforme de la justice pénale lors d'un déplacement, mardi 6 mars, à l’École nationale d'administration pénitentiaire (Enap) d'Agen (Lot-et-Garonne), reléguant la ministre Nicole Belloubet au rang de figurante muette à ses côtés.