«Nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage.» Sur la base de cet article 1er de la loi du 11 octobre 2010, policiers et gendarmes devront à partir de lundi 11 avril verbaliser les femmes portant le voile intégral (principalement visées même si le texte concerne aussi les manifestants qui cachent leur visage). Les contrevenants encourent une amende de 150 euros maximum et/ou un stage de citoyenneté.