«À l’air libre»: le monde d’après, la France masquée

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

J'ai plein de questions :

A partir du moment où plusieurs études démontrent que le virus ne se cantonne pas aux gouttelettes dues aux postillons, mais peuvent être également véhiculé par les particules fines, pourquoi continue-on à entendre les spécialistes français recommander le port de masques de fortune ?

Avez vous seulement déjà essayé de porter un masque FFP2 ? Avait vous trouvé son étanchéité satisfaisante ? Pensez vous que sa durée de vie (3h) est acceptable dans cette situation ?

Mais même sans cela, quand on parle de se protéger de particules mesurant entre 100nm et 10 micromètres, le masque FFP2 est-il vraiment l'EPI adéquat pour les soignants ?

On parle tous les jours de pénuries. Mais comment ce pays a t'il pu se vider de toutes ses ressources en moins d'un mois ? Pourquoi les usines d'Airbus, de Dassault, de Thalès, etc, ne sont elles pas déjà en train de produire des masques de protection à cartouches interchangeables ???

Plus grave encore : POURQUOI PERSONNE NE POSE LA QUESTION ?!

LE CAPITALISME VA DISPARAÎTRE, IL FAUT REPENSER L'ÉCONOMIE - ALAIN DENEAULT © Le Média

 

SUPERFRANCE - Propositions pour la France d'après | IDRISS ABERKANE © Idriss J. Aberkane

Sur la question du masque (coque FFP2, masque de chirurgien ou autre), mon opinion est que sa fonction numéro 1 est de protéger son prochain de ses excès de salive, toux sèches, éternuements, postillons, etc., Macron l'Imbu étant l'as des as en la discipline selon sa Team. Le masque fait écran, tout bêtement, comme l'"hygiaphone" d'après-guerre, le cache-nez, la cagoule (Mets-là !smile), l'écharpe, le foulard, le keffieh, etc.

La deuxième utilité est d'ordre psychosomatique : l'angoissé.e masqué.e est moins angoissé.e que si à visage découvert. La troisième facilite l'attaque des guichets de banque... Je n'en vois pas d'autre.

Le dépistage systématique à la coréenne ou à l'allemande sert à informer les gens de leur état à l'instant t, un devoir d'informer sans lequel tout droit de savoir est chimère. Ainsi chacun peut-il se ranger dans l'une des trois catégories (communautés) ci-dessous.

  1. Les porteurs et hôtes gracieux du lascar Covid, qui (à tort ou à raison) ressentent les symptômes d'une maladie susceptible de s'aggraver, voire de les envoyer ad patres, et qui sont donc en droit d'exiger un diagnostic médical, telle est la loi. Le médecin traitant a tout pouvoir pour prescrire en conséquence, nous  connaissons tous la procédure.
  2. Les porteurs sains, heureux humains que leurs défenses immunitaires naturelles ou acquises préservent de la sale maladie. S'ils pètent la forme huit jours après un test positif, ils sont fixés, et peuvent donc agir en toute responsabilité humaine. Exemple : faire usage de son droit de retrait et se libérer de toute obligation d'offrir son Covid à l'entourage familial, aux voisins de transport public, aux camarades de travail, au patron et autres sommités. Moi positif m'autoconfinerais devant mon PC pour m'adonner à un télé-travail d'utilité publique : dire du mal de Macron et son monde incompétent, irresponsable et criminel ; e-baffer ses trolls ; visio-chatter avec les camarades pour préparer l'APRÈS ; lire, écouter de la musique, se passer des vieux films sur Viméo, boire un coup... auto-érotisme ? Si tu veux mater, mon Griveaux adoré, fais péter la CB Gold stp ! smile
  3. Les non-porteurs, donc non transmetteurs, c'est sûr de chez Sûr... Ils font ce qu'ils veulent, à leurs risques et périls,-c'est moins dangereux que flâner le long du mur de Bil'in.

Un test "drive in" hebdomadaire pour la catégorie no 2 (mesure de la charge virale) et pour la 3 me semble raisonnable... Qu'en pensent les toubibs du terrain ?

Dans ces conditions, chacun peut comprendre que le dépistage systématique ne peut être mis en oeuvre que par l'État, tel est est son job... S'il fait sa chochotte, 70 millions de mails par jour dans la e-boite de l'Élysée peuvent le faire... Et si l'État persiste malgré dans son inaction criminelle...

Constitution du 24 juin 1793, dite "Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen", article 35 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Avec cagoule, cache-nez, écharpe, hijab, keffieh ou autre signe ostensible anti pandémie, sinon ça serait pas sympa...

NI OUBLI NI PARDON.

Peut-être faudrait-il dire un mot de la plateforme internet Le jour d’après
https://lejourdapres.parlement-ouvert.fr
créée le 4 avril par 58 personnalités (ou impersonnalités) politiques, dont 50 sont des “marcheurs”, ou ex “marcheurs”, ou ex-PC-ex-Vert-ex-PS-devenu-finalement-“marcheur”… 50 personnes qui semblent découvrir qu’en 2017 elles se sont grave trompées de guide et de projet de randonnée, et découvrent par une révélation subite toutes les solutions pour sauver le pays.
Ça ressemble à un “grand débat national”, mais avec déjà plein de propositions audacieuses écrites en langue marshmallow du genre “ceci pourrait nous permettre d’envisager de songer à réfléchir à une solution qui tendrait à réduire de possibles injustices”.
Ça ressemble à 58 fuyards affolés par ce qui les attend quand le gouvernement qu’ils ont soutenu sera pendu haut et court par le peuple en colère.
À moins que ça ne ressemble à 58 marionnettes manipulées par… par qui ? Mystère !
J’ai l’air de me moquer mais, si ces personnes sont sincères, il ne faudrait pas décourager leur bonne volonté ; ça peut arriver à tout le monde de se tromper. On aurait pu espérer qu’elles expriment des regrets ou des remords, mais ça, c’est beaucoup demander.

mOI? JE PROPOSE de rendre obligatoire sous peine de sanctions le port de la burqua intégrale + des lunettes si possible de soleil.

Wouaf s'il vous plait , rien que pour voir la téte avant mise sous burqua des gros C des LR paca et des RN nationaux.

 

A propos de "plus jamais ça". Comment peut-on, dans une telle émission ne pas poser aux intervenants la question de la relation avec le politique ? Particulièrement avec les organisations qui défendent des positions proches de celles développées dans la pétition : Certains écologistes, France Insoumise etc...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous