Gilets jaunes: Philippe défend la politique de redistribution

Par
A 19 jours des élections européennes, Edouard Philippe a défendu mardi la redistribution de pouvoir d'achat décidée par Emmanuel Macron face à la crise des "Gilets jaunes", tout en assurant qu'il ne laisserait pas filer le déficit et la dette.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - A 19 jours des élections européennes, Edouard Philippe a défendu mardi la redistribution de pouvoir d'achat décidée par Emmanuel Macron face à la crise des "Gilets jaunes", tout en assurant qu'il ne laisserait pas filer le déficit et la dette.