Aux Echos, les femmes font une grève inédite des signatures

Les femmes de la rédaction des Échos ne sont pas suffisamment représentées au sein de la hiérarchie. Les journalistes ont décidé de mener une grève inédite des signatures, dans les éditions papier et web de vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur 12 rédacteurs en chef aux Échos, que des hommes. Pour protester, les femmes de la rédaction du quotidien mènent ce vendredi une grève inédite des signatures, dans les éditions papier et web du 7 juin.