Tapie: Richard et Rocchi placés en garde à vue

Par

Dans le cadre de l'enquête sur le scandale Tapie, Stéphane Richard, PDG d'Orange et ex-directeur du cabinet de Christine Lagarde à Bercy, a été placé en garde à vue, lundi 10 juin, à la brigade financière. Jean-François Rocchi, l'ancien patron du CDR, qui a joué un rôle clé dans l'arbitrage frauduleux, a également été placé en garde à vue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la mise en examen, le 28 mai, de l’arbitre Pierre Estoup pour « escroquerie en bande organisée », l’enquête judiciaire sur le scandale Tapie a connu une brusque accélération avec la convocation par la Brigade financière, lundi 10 juin, de deux des principaux acteurs de l’affaire. À l’époque directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo, éphémère ministre des finances en mai-juin 2007, puis de Christine Lagarde, Stéphane Richard, actuel patron d’Orange, a été placé en garde à vue lundi matin. C'est aussi le cas, ce même lundi matin, de Jean-François Rocchi, l’ex-patron du Consortium de réalisation (CDR – la structure publique de défaisance où ont été cantonnés en 1995 les actifs douteux du Crédit lyonnais), et actuel patron du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).