« On invite tous les Français à entrer en résistance civile »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 07/06/2022 18:45
  • Par

Le déclenchement collectif, ça s'est vu : ça s'appelle un "moment Pearl Harbour".

Attaque le 7 décembre 41, dernière voiture vendue à des particuliers vers fin février 1942, l'industrie automobile est alors réquisitionnée pour fabriquer le matériel de guerre .
Seules 500 000 voitures seront produites en 3 ans jusqu'en 1945, pour les besoins identifiés (officiels, médecins,...).

Mais le CO2 attaque moins vite que les Mitsubishi Zero, Venise et La Rochelle seront encore visitable dans 10 ans (moins dans 30, beaucoup moins dans 60 ... !)

Le fameux problème de la grenouille qui mijote. 

C'est une évidence que de rentrer "EN RÉSISTANCE CIVILE" ! Mais commençons par VOTER NUPES EN MASSE AUX LÉGISLATIVES
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
MCRonMCKinsey et ses macronards flippent comme jamais et c'est tant mieux

Niveau affligeant des questions posées, une fois de plus. Aucun progrès, décidément, dans l'art converser. Dommage.

Ah ! Je l'attendais celle là !!! C'est la faute à Médiapart qui n'a pas une équipe compétente !!! Mais bien sur !!! Ne pas s'arrêter au côté émotionnel d'une jeune fille de 23 ans et "aller plus loin" au risque qu'elle reparte en vrac !!! Dommage !!!

Risible: elle est surtout victime de fake news.

Même le Giec conteste le terme de 3 ans. C'est ridicule. On ne change pas un appareil productif en trois ans!!!

C'est juste la conséquence de la connerie médiatique ambiante, comme le débile qui balance un truc sur la Joconde pour la même raison.

On parle de rénovation énergétique des logements.

Le seul truc à faire c'est de dire aux gens qui HABITENT dans des logements pourris de missionner des artisans.

Pour le paiement, on prendra sur les loyers et les taxes foncières.

Ben, comme je le disais, ce n'est pas une affaire de trois ans:

« Il n’est jamais trop tard pour agir en faveur du climat »

Collectif

Stabiliser le réchauffement climatique nécessite d’agir dès maintenant, mais, contrairement à ce que l’on a pu lire dans les médias, il n’existe pas de date butoir au-delà de laquelle il n’y aurait plus rien à sauver, rappelle un collectif de scientifiques auteurs des trois volets du sixième rapport d’évaluation du GIEC, dans une tribune au « Monde ».

=====================================

Et aussi:

Rapport du GIEC : « Chaque émission de gaz à effet de serre évitée réduit le changement climatique et ses effets »

Le Monde : L’AFP et de nombreux médias et internautes sur les réseaux sociaux ont résumé le rapport avec cette phrase « L’humanité dispose de moins de trois ans pour inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, si elle veut conserver un monde vivable ». Pouvez-vous dire si cette reprise très inquiétante vous semble fidèle au contenu du rapport ?

Céline Guivarch : Le rapport insiste clairement sur l’urgence à agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Seules des réductions immédiates et soutenues dans tous les secteurs sont à même de nous mettre sur une trajectoire permettant d’éviter les effets les plus graves du changement climatique. Pour autant, il est trompeur de communiquer un message du type « nous avons X années pour agir ». En réalité, il n’est jamais trop tard pour agir : chaque émission de gaz à effet de serre évitée réduit le changement climatique et ses effets, réduit les risques, les pertes et les dommages. Il n’est jamais trop tôt non plus pour agir. Nous sommes aujourd’hui déjà à +1,1 °C à l’échelle du globe et des effets négatifs sont mesurés, pour les écosystèmes et les sociétés humaines. Il n’y a donc pas de seuil en deçà duquel il n’y aurait pas de risque, ni au-delà duquel il n’y aurait plus de moyen d’action.

======================================

Sinon, moi, je suis écolo depuis 1973 et je n'ai pas de leçon à recevoir de cinglés.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

J'en connais un qui subit gravement "la conséquence de la connerie médiatique ambiante".

Le GIEC précise bien qu'au delà des 1,5°C de réchauffement, nous rentrerons dans des phénomènes stochastiques imprévisible qui engendrerons des conséquences en chaînes très grave. Ces phénomènes seront irréversibles à l'échelle humaine. Il s'agit bien de notre survie.

Je vous signale que ces derniers mois l'Inde et le Pakistan sont en train de répertorier plusieurs milliers de morts de coup de chaleur. Oui il est déjà trop tard et certaines régions du monde sont déjà condamnées.

Je ne dis pas le contraire (voir mes nombreux tweets ou articles sur le sujet, l'Inde et le Pakistan récemment).

Je dis simplement que ceux qui font des opérations médiatiques de ce genre sont destinés à devenir des publicitaires (ou des politiciens, c'est pareil), mais ne changent rien. C'est juste un piège à gogos ou des boosters de carrière personnelle.

Le vrai problème est seulement de savoir s'ils sont des gogos eux-mêmes ou des escrocs. Et de même pour ceux qui les approuvent, bien entendu!

Vos insultes à l'égard de cette jeune fille, qui ne fait que regarder l'avenir droit dans les yeux, sont médiocres. Vous êtes écolo depuis 73 ? Quel dommage que vous ne vous soyez pas enchaîné sur le cours central de Roland Garros en 73, cela aurait peut-être évité à Alizée de devoir le faire aujourd'hui.

Quant à la "limite" de trois ans, ne prenez pas les gens pour des cons. C'est un seuil symbolique. Mais pas que : il y a un moment où tout cela va s'emballer, et il n'y aura plus rien à faire. Ce seuil, on ne le verra pas. C'est plus tard qu'on comprendra qu'il est passé.

Risible!

Sur les trois ans, justement, je ne fonctionne pas dans le "symbolique" qui ne produit selon moi que des histrions publicitaires ou des fakes (Catastrophisme climatique) sur le mode des films catastrophes américains (Don't look up !).

D'ailleurs, il n'est pas besoin de faire des clash pour qu'on entendre parler du changement climatique. On en entend parler 100 fois par jour dans les médias. C'est juste de la pub perso (ceux qui ne s'en aperçoivent pas montrent seulement que c'est leur seul critère).

NB. c'est comme le truc récent de Médiapart sur De Gaulle: bien sur qu'il s'avait sur les massacres d'Algérien. Comment aurait-il pu ne pas savoir? C'est idiot ce cliché médiatique. C'est de ça que je parle: de la soumission aux clichés (notez que je n'y était pas soumis quand tout le monde, gauche et droite était productiviste en 1973, alors qu'être écolo aujourd'hui relève justement du médiatique, et du surmédiatique pour les histrions).

Toujours perplexe vis à vis de cette image de galère, dans laquelle nous serions tous ... mais loin d'une pseudo égalité. En effet, dans la galère on pense souvent à ceux qui rament, en oubliant peut être ceux qui tiennent le fouet, les autres qui donnent le rythme au tambour, ceux qui donnent les ordres aux tambours et ... celles et ceux qui se prélassent sur les ponts supérieurs pour profiter du paysage bien lovés dans des salons douillets. Alors oui, nous sommes peut être sur la même galère, mais certainement pas dans la même ...

  

Qui soupçonnerait les chiens ou chats de plomber votre bilan carbone ? 14 gestes pour moins polluer en leur compagnie

cruella

Suite…

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/06/03/chiens-et-chats-quatorze-gestes-pour-moins-polluer-en-leur-compagnie_5470590_3244.html

Je crois bien que l'effet de serre n'en à rien à faire de ce dont vous parlez.

Bonjour François, merci pour ton commentaire. J'espère n'avoir pas trop froisser tous les anciens ;-) Je suis bien conscient que tout le monde n'a pas la possibilité de participer à des actions de désobéissance, et cela pour biens de bonnes raisons. Et je sais aussi que dans les collectifs, il y a des retraités dont la présence est essentielle, y compris dans les actions de désobéissance. Si j'ai forcé un peu le trait sur les retraités trop confort, c'est aussi parce que les sondages révèlent qu'ils sont très bien représentés dans les électeurs de Macron en dépit de son bilan désastreux sur les enjeux dont il est question ici. Parler, diffuser, échanger sont aussi essentiels que désobéir, ce sont des actions complémentaires, surtout ne t'en prives pas !

Idem pour la nupes ;-)

Holà, Noid, ce sont les retraités sans souci d'argent qui votent Macron. J'en ai quelques-uns dans mon entourage, je peux confirmer. Et ils ne voient pas le problème.

D'après mon fiston, ingénieur dans un secteur "porteur" ce sont également les jeunes "start-up nation" qui votent pour Macron.

Je n'appartiens à aucun de ces deux groupes, et je prie pour que Macron se fasse bien remettre à sa place lors des législatives.

On pourrait déjà commencer par le jet privé de Bernard Arnaud… qui bat tous les records…

Je ne sais pas ce que fait ce monsieur, sa vie ne m’intéresse pas vraiment. Par contre, je pense qu'il est criminel de continuer à voyager comme ça, pour le plaisir, sans se soucier des conséquences. Et rien à faire, il y a des tas de gens qui semblent incapable de faire le lien entre leurs actes et les conséquences que nous subissons (phénomènes climatiques imprévisibles, sécheresse... ). C'est à désespérer.

  • Nouveau
  • 08/06/2022 05:44
  • Par

Dommage qu'elle se soit trompée de demi-finale. Pour Nadal-Zverev, dix fois plus de spectateurs!

Il y a des fois ou je me demande si on a affaire à des illuminé(e)s  ou bien au lobby des isolations par l extérieur...

Mais dans 1028 jours, on aura pas significativement avancé, et la terre continuera de tourner.

Et meme si tous les batiments étaient isolés, ça changerait rien.

Alizée pourrair aussi s'intéresser au gaspillage énergétique dans les ministères et administrations en controlant si on chauffe a 19° ou plus.

Bon courage Alizée.

« Même si tous les bâtiments étaient isolés, ça ne changerait rien »

Vous vous trompez. C’est un facteur essentiel. Chiffres à l’appui, les projections sont formelles. Renseignez vous. Mais bien sûr il y a aussi d’autres leviers d’action. Ça ne manque pas.

Peut être aurait il fallu envisager avec cette jeune fille des pistes de réflexions autres que son "face à face" avec Emmanuel Macron...envisager par exemple des solutions proposées lors des élections législatives prochaines ?

  • Nouveau
  • 08/06/2022 11:13
  • Par

Bravo Alizée! Ma génération, celle du gaspillage et consommation à outrance, les années folles de l'inconscience écologique, n'avons pas su prendre la mesure de l'horreur dans lequel nous engagions nos enfants et petit.es-enfants.

Pardon et bonne lutte pour la sauvegarde de la planète et de ses especes.

"Peut-on faire confiance à Macron ?"

La question est idiote. Il ne sert à rien de demander quoique ce soit à ce gouvernement, il ne donnera rien à la hauteur des enjeux. Ils sont idéologiquement bornés.

Donc on sait tous que la réponse est "non".

Quant aux actions directes, c'était prévisible. La question : le sacrifice, au sens profond du terme, en vaut-il la peine ?

Il faut abattre le capitalisme. La question est : comment fait-on ?

A part tous s'arrêter de travailler pour ce système destructeur, je ne vois pas...

  • Nouveau
  • 08/06/2022 13:25
  • Par

Bravo jeune fille ! Vous nous avez convaincus.

Cette jeune femme est très pertinente dans ses analyses et courageuse.Entretien formidable.

  • Nouveau
  • 08/06/2022 21:21
  • Par

Si j'vais su que Mediapart n'est en fait qu'un repère de pseudo-ecolos qui pensent pouvoir changer l'inchangeable, tout spécialement lorsqu'ils ne font absolument rien si ce n'est médire d'une inaction dont ils sont eux mêmes les acteurs. Risible, autant ce témoignage que 99 % des commentaires. 

78 ANS ! les mêmes larmes aux yeux que cette jeune et courageuse militante, devant ce désastre annoncé. Conserver malgré tout la foi en l'Humanité que tant de décérébrés sacrifient au nom d'un intérêt personnel er qui ne perçoivent rien au-delà du bout de leur nez. Ils ne sentent donc pas l'odeur de putréfaction qui les envahit et empuantit les autres – tous les autres – êtres vivants faune et flore, Des centaines de milliers d'espèces sont menacées d'extinction DONT L'HUMANITÉ ELLE-MÊME, et on nous annonce avec impavidité que les moteurs thermiques seront interdits de fabrication dans les  30 ans à venir… Mais d'ici là nous n'aurons plus besoin de voiture car au train où vont les choses nous aurons nous aussi disparu. Tout ça pour ça, me disais-je en regardant l'interview de Médiapart; qu'une jeune femme de 23 ans en soit réduite à ce genre de manifestation parce que ses aînés se vautrent dans leur fauteuil devant leur télé 5k en bouffant les saloperies de Super marchés, c'est plus que révoltant, c'est la négation même de toute humanité. Alors je me dis qu'il ne me reste peut-être, par chance, plus assez de temps, pour assister à cette disparition programmée. Est-ce que je dois m'en réjouir ? je ne sais plus!

Merci Alizée, il y a l'isolement des logements mais aussi la circulation automobiles et poids lourds, les incinérateurs, l'artificialisation des sols, etc.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous