Scandale Tapie : révélations sur les trois arbitres

Par

Des trois arbitres, un seul, Pierre Estoup a été mis en examen pour « escroquerie en bande organisée ». Mais, selon nos informations, la Brigade financière s'intéresse de près aux nombreux rendez-vous que Pierre Mazeaud a eus avec Nicolas Sarkozy. Et elle détient aussi une lettre que l'avocat de Bernard Tapie a adressée en 2006 au troisième arbitre, Jean-Denis Bredin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans les turbulences des perquisitions, des gardes à vue ou des mises en examen qui se sont succédé à un rythme effréné ces dernières semaines pour « escroquerie en bande organisée », de nouvelles révélations viennent sans cesse confirmer que l’arbitrage, qui a fait la fortune de Bernard Tapie, n’a sans doute été qu’une vaste machination visant à détourner 403 millions d’euros d’argent public. Des indices graves et concordants semblent attester que c’est en particulier au travers de l’un des trois arbitres, en l’occurrence l’ancien président de la cour d’appel de Versailles, Pierre Estoup, que l’arbitrage aurait pu être faussé, les deux autres arbitres ne semblant avoir joué que les utilités.