Kazakhgate: 5 millions d'euros de commissions ont été livrés en cash à Paris

Par Yann Philippin et Alain Lallemand (Le Soir)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est sans doute l’exemple le plus frappant du parfum de corruption qui régnait à l’Élysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Selon les informations de Mediapart et du Soir, issues d’éléments inédits du dossier judiciaire du Kazakhgate, 5 millions d’euros en liquide ont été livrés en voiture de Zurich à Paris en décembre 2011, sur fond de corruption pour vendre des hélicoptères au Kazakhstan. De l'argent « pour la France », a précisé l’oligarque qui a fourni les billets. Ce qui renforce la thèse de rétrocommissions au bénéfice des hommes de l’Élysée.