La France en désaccord avec l'Egypte sur le crash d'Egyptair

Par
Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a fait savoir vendredi qu'il privilégiait l'hypothèse d'un incendie dans le poste de pilotage pour expliquer le crash d'un avion d'Egyptair le 19 mai 2016 en Méditerranée, lors d'un vol Paris-Le Caire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a fait savoir vendredi qu'il privilégiait l'hypothèse d'un incendie dans le poste de pilotage pour expliquer le crash d'un avion d'Egyptair le 19 mai 2016 en Méditerranée, lors d'un vol Paris-Le Caire.