Toulouse: l’étudiant blessé s’inquiète des zones d’ombre de l’enquête

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

C'est peut-être pourquoi on nous répète sans cesse que nous sommes en guerre :

- En guerre contre le terrorisme

- En guerre économique

 

Moi je ne suis en guerre contre personne.

  • Nouveau
  • 08/07/2018 08:47
  • Par

bien d'accord avec vous, cette violence n'est pas nécessaire, elle a donc un autre but que le seul maintien de l'ordre.

 

Je ne connais pas ce but caché, mais on peut toujours imaginer:

en blesser un pour terroriser mille peut etre utile dans une société ou les écarts "de confort de vie" sont aussi révoltants: paix sociale par la peur..

entraîner nos chiens de garde à toujours mordre est un chemin vers une société musclée (pas contradictoire avec le premier)

ne pas oublier qu'ils ne sont que la main qui obéit a un cerveau

....

je crains la société qui se prépare pour mes petites filles.

"en blesser un pour terroriser mille peut etre utile dans une société ou les écarts "de confort de vie" sont aussi révoltants: paix sociale par la peur.."

++++++

"paix sociale par la peur"

Mais si, vous avez très bien compris le "but caché" de cette violence policière !

Et cette violence n'est maintenant plus réservée aux jeunes des banlieues. Il faut aussi faire peur aux jeunes étudiants qui commencent aussi à se révolter contre les injustices et inégalités de notre société du chacun pour soi.

Ce jeune étudiant aurait parfaitement pu y passé, étouffé comme Adama Traoré, ou flingué comme le jeune nantais. 

Quand les ordres sont à la violence, et que les policiers sont sûr de leur immunité, tout est possible !

 

 

=> https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=lzvGoqc2n_k

Elle est belle notre "caste" politique non ?

L'enquête traînerait moins si ça avait été filmé, comme pour le jeune nantais.

  • Nouveau
  • 08/07/2018 16:49
  • Par

Peux être pour cacher ceci ? : https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=lzvGoqc2n_k

 

Chlordécone. Un scandale d'État © Journal l'Humanité

  • Nouveau
  • 08/07/2018 17:21
  • Par

La démocrature est EN MARCHE depuis le 26 septembre 2008 jour où ILS ont assassiné mon fils de 24 ans pour ses organes à Toulouse (en maquillant ce crime en suicide sur voie ferrée)  lui qui n'était ni maghrébin ni black mais blanc-blond bien de chez nous depuis plusieurs générations ... la gendarmerie est impliquée à 100% dans le crime commis contre mon fils et avec le soutien de la justice CORROMPUE ..... qu'on se le dise.

Il faut faire des écrans de fumée pour camoufler ce genre d'opération mafieuse made in France ..  opération camouflée avec la complicité de médiapart ..

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Action violente coordonnée : ce n'est pas une bavure,

Et cela interroge sur la stratégie dans laquelle cela s'inscrit,

Et sur le formatage que cela suppose chez des recrues pas nécessairement sadiques.

On a beaucoup glosé sur la supposée motivation daesh. 

Mais là quelle motivation est activée chez des gens a prioiri scolarisés ?

Cette violence marque avant tout l'impuissance de l'état. Tout cela ne tient que par la force des armes et non par l'adhésion à des idées, à un choix éclairé de société.

La culture du fric c'est aussi celle des violences. Ces hommes sont aussi libres qu'une pierre qui ne roule pas, quelle misère de répression dangereuse...

Le grand chef très civilisé va nous expliquer, que tout cela est fort bien pour nous, même pour les chômeurs éborgnés, étranglés, invalidés par ses agents de "l'ordre" capitaliste! Sans oublier les cheminots qui grâce à lui ont retrouvé les sens profond du travail: bosse et ferme la.

C’est parce qu’ils ont peur!!!Peur du peuple! Comme le chien qui mord parce qu’il a peur. Protégeons-nous, mais continuons à leur faire Peur!

l'affaire doit être replacée dans un cadre plus large. « On a tous en tête la mort d’Adama Traoré, mort étouffé lors d’une interpellation violente, souligne Claire Dujardin.

EN EFFET

coolcoolcool

A bientôt.

Amitié.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale