Toulouse: l’étudiant blessé s’inquiète des zones d’ombre de l’enquête

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La vie de Guilhèm, 24 ans, a basculé le 9 mai 2018, lors d'une intervention policière consécutive à l'évacuation de la fac de Toulouse. Presque deux mois après les faits, le jeune homme tenait, vendredi 6 juillet, une conférence de presse en compagnie de ses avocates, MClaire Dujardin et MSara Khoury. Il a livré son récit de l'explosion d'une grenade de désencerclement qui, ce jour de mai, l'aurait blessé, à proximité de la gare Matabiau.