Sida : de nouveaux traitements déstabilisent la prévention

Par

Au cours de la conférence internationale sur le sida, fin juillet à Melbourne, il a beaucoup été question des nouvelles stratégies de prévention du sida, notamment grâce au traitement. Les preuves scientifiques s’accumulent : un séropositif bien traité et bien suivi ne transmet plus le virus ; les femmes peuvent avoir des enfants, les couples une sexualité sans préservatif. Paradoxalement, ce progrès immense heurte le discours de prévention.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un lieu clair et calme, sans fioritures, planqué derrière une porte cochère le long d'un boulevard du XXe arrondissement de Paris, avec tout juste une croix rose sur la devanture. Le 190 est un « centre de santé de sexuelle » qui s’adresse en priorité aux homosexuels. « C’est le seul lieu de ce genre en France, et sans doute en Europe », explique le médecin généraliste Michel Ohayon, son fondateur.