Un an avec sursis requis contre les rappeurs Booba et Kaaris

Par
Douze mois de prison avec sursis ont été requis jeudi à l'encontre des rappeurs ennemis Booba et Kaaris, jugés au tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) pour la bagarre générale qui a éclaté le 1er août à l'aéroport d'Orly.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

CRETEIL (Val-de-Marne) (Reuters) - Douze mois de prison avec sursis ont été requis jeudi à l'encontre des rappeurs ennemis Booba et Kaaris, jugés au tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) pour la bagarre générale qui a éclaté le 1er août à l'aéroport d'Orly.