Les travailleurs sans papiers rappellent Éric Besson à ses engagements

Par

Cinq cents travailleurs sans papiers ont investi, jeudi, la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, pour demander à Éric Besson de «tenir ses promesses» de régularisation pour motif professionnel. Sur 1.800 dossiers déposés, selon le ministère, seuls 58 ont débouché sur des autorisations provisoires de séjour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au moment où l'Assemblée nationale achevait au pas de course, faute de temps de parole du côté de l'opposition, l'examen du projet de loi sur l'immigration, l'intégration et la nationalité, environ 500 travailleurs sans papiers ont investi, jeudi 7 octobre, les marches et le hall d'entrée de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, à Paris, près de la Porte Dorée.