EDF: Henri Proglio bien parti pour rester

Par

En février 2012, Manuel Valls jurait d’écarter Henri Proglio de la présidence d’EDF, si la gauche accédait au pouvoir. Après l’élection présidentielle, le président d’EDF a été non seulement maintenu, mais il devrait être renouvelé. Seule concession : il pourrait avoir un numéro deux, afin de préparer sa succession.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Manuel Valls est d’accord, Jean-Pierre Jouyet est d’accord, Emmanuel Macron est d’accord et Ségolène Royal aussi est d’accord. Il n’y a objectivement aucun obstacle empêchant qu’Henri Proglio soit renouvelé à la tête d’EDF. Tout le reste n’est que péripétie, une agitation sans lendemain. » C’est ainsi qu’un connaisseur du dossier résume l’agitation qui a saisi le sommet de l’État ces dernières semaines autour d’EDF.