Castaner veut renforcer le suivi de la radicalisation

Par
Le ministre français de l'Intérieur, sur la sellette depuis l'attentat de la préfecture de police de Paris, s'est prononcé lundi pour le signalement automatique de tout fonctionnaire dès qu'un soupçon de radicalisation pèse sur lui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Intérieur, sur la sellette depuis l'attentat de la préfecture de police de Paris, s'est prononcé lundi pour le signalement automatique de tout fonctionnaire dès qu'un soupçon de radicalisation pèse sur lui.